Free Mobile : une maire fait barrage et dénonce un passage en force

Free Mobile : une maire fait barrage et dénonce un passage en force

Direction la commune de Saint-Morillon en Gironde où une maire fait barrage à Free Mobile et son projet d’implantation d’une antenne-relais.

« Je ne laisserai pas Free implanter son antenne », la maire Saint-Morillon est catégorique, Free ne touchera pas à la zone naturelle du lieu-dit Le Courreau avec son antenne de 35 mètres de hauteur.

D’après l’élue, l’opérateur ne respecte pas le plan local d’urbanisme. Après avoir reçu une déclaration de non-conformité émanant de la municipalité, Free a contesté cet arrêté et demande qu’un arrêté allant dans son sens soit pris dans un délai d’un mois, révèle le Républicain Sud-Gironde. Le trublion a ainsi lancé deux procédures face à la commune et espérer une amende de 5 000 € pour les frais engagés dans cette bataille judiciaire. 

Pour la maire, pas de doute, Free tente de l’intimider et de passer en force. « Si jamais Free installe son antenne, par la suite, comment se faire respecter des administrés ? Si je dis à un habitant que sa clôture n’est pas conforme au PLU et que derrière, une grosse machine installe une antenne, cela voudrait dire quoi ? Que le plan local d’urbanisme peut être contourné par de grosses sociétés ? », s’interroge t-elle par ailleurs.

Loin de se laisser abattre, l’élue est aujourd’hui prête à mettre des bâtons dans les roues de Free lors des travaux si l’opérateur remporte la bataille. Et ce jusqu’à mobiliser les habitants. Aujourd’hui, la maire appelle le propriétaire qui a autorisé Free à ériger son antenne sur son terrain, à retirer son accord. Le procès est prévu entre le 8 et 12 mars.