SFR soupçonné d’emplois frauduleux pour le déploiement de sa fibre optique

SFR soupçonné d’emplois frauduleux pour le déploiement de sa fibre optique

Une enquête préliminaire est ouverte en Pays Basque pour déterminer si SFR emploie des travailleurs déclarés frauduleusement sur le chantier de la fibre optique dans les Pyrénées-Atlantique.

SFR pourrait avoir enfreint le Code du travail. La Police aux frontières (PAF) mène l’enquête. Les soupçons ont commencé lors de la tempête Barbara, le 20 octobre dernier, après avoir entendu une dizaine de travailleurs de la fibre. Surprise : certains salariés, présentés comme Portugais sont en fait Brésiliens.

Après avoir appelé d’autres services en renfort, les enquêteurs découvrent également que les travailleurs en question logent à cinq ou six par chambre, avec un salaire de 800 euros par mois maximum. A cela s’ajoutent des soupçons d’emplois tournant : le même poste de travail serait occupé par des personnes différentes. Le parquet de Bayonne a confirmé hier qu’une enquête préliminaire est ouverte, et concerne l’ensemble des 200 à 250 salariés portugais de la fibre. D’après Mediapart, d’autres enquêtes seraient ouvertes dans d’autres départements.

Durant le confinement, le chantier de la fibre a continué malgré les restrictions sanitaires, à la surprise de certains élus et chefs d’entreprises de travaux publics. De même, les horaires semblaient assez élastiques, les employés travaillant bien plus de 8h avec une pause déjeuner très réduite.

Source : via France Bleu