Le Sénat adopte un texte transpartisan pour concilier transition numérique et écologie

Le Sénat adopte un texte transpartisan pour concilier transition numérique et écologie

Un texte cosigné par près de 130 sénateurs de tous bord a été adopté mardi soir, visant à concilier le développement numérique et la transition écologique.

“Réduire l’empreinte environnementale du numérique”, tel est l’objectif du texte de loi porté par Patrick Chaize, Guillaume Chevrollier ainsi que Jean-Michel Houllegatte et Hervé Maurey. Le but est de pallier à l’explosion des usages du numérique, une tendance qui va s’accentuer dans les années à venir.

Quatre “leviers prioritaires” doivent être actionnés via ce texte. En premier lieu, le but est de faire comprendre aux utilisateurs l’impact environnemental du numérique, en mettant en place une “éducation à la sobriété numérique“. Autre point important, limiter le renouvellement des terminaux numériques, “dont la fabrication est le principal responsable de l’empreinte carbone du numérique en France “, notamment en sanctionnant l’obsolescence logicielle.

Cette proposition vise à promouvoir des usages numériques “écologiquement vertueux”, en rendant obligatoire l’écoconception des sites web. Une régulation environnementale doit également être mise en place pour prévenir l’augmentation des consommations et émissions des réseaux et des centres de données.

Du côté des opérateurs, les sénateurs veulent demander à Free, Orange, Bouygues et SFR de souscrire d’ici 2023 à des engagements environnementaux pluriannuels contraignants auprès de l’Arcep. Sur certains de ces points, le gouvernement veut privilégier une approche”incitative” explique Cédric O. Des concertations sont prévues avec les opérateurs pour accélérer le reconditionnement des téléphones, ainsi qu’avec les plateformes de streaming.

Source : Le Point