Free défend les performances énergétiques de son réseau 5G

Free défend les performances énergétiques de son réseau 5G

En plein lancement de sa 5G en France, Free promet une hausse des débits, mais pas seulement. Selon l’opérateur, la nouvelle technologie représente la meilleure solution pour éviter l’explosion de la consommation énergétique des réseaux mobiles.

“Plus responsable”, indique Free. Comme ses rivaux, l’opérateur de Xavier Niel n’omet en effet pas de communiquer sur le volet environnemental de la 5G. Et pour cause : le sujet de l’écologie n’a cessé d’être mis sur la table et continue d’ailleurs de l’être. Les craintes portent sur une hausse de la consommation énergétique. Elles ressortent par exemple dans les récentes recommandations prodiguées lors de la conférence citoyenne organisée par la mairie de Paris.

Free indique que sa 5G “transporte jusqu’à 10 fois plus de données tout en consommant moins d’énergie”. Elle promet ainsi d’aider à absorber la forte croissance actuelle du trafic des données mobiles (+ 30 %) afin d’éviter la saturation des réseaux, mais sans pour autant faire exploser la consommation énergétique des réseaux qu’entraînerait une stratégie reposant uniquement sur la densification des réseaux 4G (comprendre la multiplication des sites mobiles). “Le déploiement de la 5G est ainsi plus économe d’un point de vue énergétique que la densification du réseau 4G”, affirme Free.

Mais comment ? “La technologie 5G est en effet la 1ère génération d’équipements mobiles dits éco-conçus ou green by design, c’est-à-dire qui intègrent dès leur conception la prise en compte des enjeux énergétiques”, explique Free. Cette amélioration découle de fonctions de mise en veille avancées reposant des logiciels. Dans les faits, “les antennes 5G n’émettent que lorsque cela est nécessaire, en fonction des besoins sur une zone donnée”, indique le telco.