Clin d’oeil : quand le patron de Canal+ fait des prophéties sur Mediapro, écoutez-le

Clin d’oeil : quand le patron de Canal+ fait des prophéties sur Mediapro, écoutez-le

Maxime Saada, grand oracle du foot ? Le patron de Canal+ avait en tout cas prédit l’échec de Médiapro et sa chaîne Téléfoot deux ans à l’avance.

Clap de fin pour Mediapro, sa chaîne ayant acquis les droits de la Ligue 1 et de la Ligue 2 va s’arrêter et… Canal+ l’avait prédit. En effet, après les révélations autour de la fermeture de la Téléfoot, plusieurs internautes ont retrouvé des interventions du patron de la chaîne cryptée qui réalisait alors une funeste prophétie pour son rival.

Déjà en mai 2018, le patron annonçait dans C à Vous que le montant payé pour les droits du foot à l’époque (à savoir, 1,150 milliards d’euros) était “intenable économiquement“. Maxime Saada expliquait alors : “ce n’était pas possible pour Canal et, pardon, mais j’ai la conviction que ce n’est pas possible pour Mediapro non plus“. Et lorsqu’on lui oppose la satisfaction des clubs de foot face au montant engendré, le patron affirme avec malice “pour l’instant, on verra dans deux ans“, dans le mille ! “Est-ce que cet argent promis viendra ?” demandait-il alors, et force est de constater qu’il n’est finalement pas venu.

En se basant sur ces doutes quant au modèle économique, Maxime Saada prévoyait une revente des droits de Mediapro à Canal+ en 2020, “peut être“. En septembre 2018, plus de place à l’hésitation. Le patron affirmait à l’antenne de France Inter “je vous garantis qu’on diffusera la Ligue 1 post-2020“. Ce qui est sûr, c’est qu’avec l’explosion de Mediapro, Canal+ a dorénavant toutes les cartes en mains pour récupérer les droits.

Ainsi, le patron de Canal+ a tenté de mettre en garde les acteurs du milieu et les commentateurs : “il n’y a pas de modèle économique pour les autres acteurs” que Canal+. Si on l’accusait alors d’être mauvais perdant, deux ans après, les prophéties de Maxime Saada se réalisent. Si un challenger se représente pour la Ligue 1, il faudra peut être écouter les professionnels cette fois ! Car pour l’instant, seul Canal+ s’est frotté aux droits du foot français et s’en est sorti indemne. Une pensée émue pour les échecs de TPS et Orange à l’époque… et de Médiapro aujourd’hui.