Free Mobile remonte la pente, entre conquête de nouveaux abonnés et poursuite effrénée de sa montée en gamme

Free Mobile remonte la pente, entre conquête de nouveaux abonnés et poursuite effrénée de sa montée en gamme

C’est confirmé, Free fait petit à petit son retour dans la bataille sur le mobile face à Bouygues Telecom, SFR et Orange.

Après la pluie, vient le beau temps. Force est de constater que Free Mobile retrouve progressivement de l’éclat après avoir perdu 254 000 abonnés en 2018, puis 110 000 en 2019, la faute à son talon d’Achille son forfait à 2€. Lors des neuf premiers mois de l’année, l’opérateur de Xavier Niel redresse la barre et a d’ores et déjà séduit 163 000 nouveaux clients. Au troisième trimestre 2020, l’ex-trublion annonce ce matin avoir recruté 70 000 nouveaux abonnés contre 80 000 lors de l’exercice précédent. Certes loin derrière Orange et ses surprenantes 125 000 ventes nettes mais de bon augure pour la suite. A la même période l’année dernière, Free Mobile perdait près de 18 000 abonnés.

L’amélioration de son réseau mais aussi de son mix d’abonnés sans oublier l’avalanche de ventes privées portent leur fruit.

De plus en plus d’abonnés 4G pour Free Mobile

La montée en gamme de l’opérateur poursuit en effet sa croissance avec 120 000 recrutements d’abonnés nets sur ses offres 4G, révèle ce matin la maison-mère de Free lors de la publication de ses résultats commerciaux et financiers. Sur ce plan, c’est son meilleur trimestre depuis 12 mois, soit plus de 8,5 millions d’abonnés 4G à fin septembre, lesquels représentent 63% de sa base totale s’élevant fin septembre à 13,476 millions d’abonnés mobile.

“Cette est performance est le fruit du succès des migrations du Forfait Voix vers le Forfait 4G illimitée (50/100 Go pour les non abonnés Freebox), mais aussi de la bonne conversion du Forfait Série Free au Forfait 4G illimitée après 12 mois et d’une amélioration du taux de churn”, explique Free.

De son côté, le revenu moyen par abonné progresse à 10,9€/mois (hors offre livres numériques) contre 10,2€/mois au second trimestre.

Les voyants sont par conséquence au vert financièrement sur le segment mobile après un 2ème trimestre impacté négativement par la crise COVID-19. Le 3ème trimestre a enregistré un rebond du chiffre d’affaires services Mobile, en hausse de 2,4% sur la période, à 537 millions d’euros.

A lire aussi : Free annonce avoir séduit près de 300 000 nouveaux abonnés sur la fibre grâce à la Freebox Pop et au regain d’intérêt pour la Delta