Le patron d’Orange ouvre grand la porte à un accord de mutualisation avec Free sur la 5G

Le patron d’Orange ouvre grand la porte à un accord de mutualisation avec Free sur la 5G

Après l’itinérance 2G et 3G, vient la mutualisation sur la 5G. Une nouvelle idylle entre Orange et Free se profile.

Les enchères sont terminées, les rapprochements peuvent désormais s’opérer sur la 5G. Et cela se précise déjà entre deux acteurs. En effet, le patron d’Orange ne perd pas de temps pour manifester sans détour les intentions de l’opérateur historique. « La voie est libre pour la mutualisation de la 5G entre Orange et Free » a déclaré Stéphane Richard hier lors de l’Université d’été du Très Haut Débit. Pour sa part, Xavier Niel, fondateur de Free, nous a démenti le 7 juillet dernier l’existence de discussions stratégiques autour d’un accord de mutualisation avec Orange, une déclaration logique puisque les opérateurs “n’ont pas vraiment le droit de parler de ce type de sujet” pendant le processus d’attribution des fréquences, a t-il souligné.

En février dernier, Le Figaro a toutefois révélé que l’Arcep étudiait un accord de mutualisation sur la 5G entre les deux opérateurs visant le partage de sites mobiles dans les zones rurales et de déploiement prioritaire.

A l’heure où la 5G est sur toutes les lèvres, mutualiser les réseaux en France apparaît comme une option évidente pour les opérateurs. Outre des investissements colossaux malgré des enchères décentes , Orange, Free, SFR et Bouygues devront par exemple installer trois fois plus d’antennes en zone rurale que pour la 4G s’ils désirent atteindre une couverture équivalente.

La question d’une “mutualisation poussée se pose” sur les futurs réseaux 5G, avait fait savoir début février Stéphane Richard, rejoint une semaine plus tard par Thomas Reynaud, directeur général d’Iliad/Free pour qui “mutualiser certaines infrastructures ferait beaucoup de sens et permettrait de rediriger des dépenses de génie civil vers des investissements à enjeux” tout en limitant l’impact environnemental des opérateurs. Optimiser le déploiement de la 5G, une vraie bonne idée.

Source : Le Figaro