Les Freebox de Free dans les starting-blocks pour séduire à l’étranger

Les Freebox de Free dans les starting-blocks pour séduire à l’étranger

Pour accompagner les débuts de Play sur le marché du fixe en Pologne, Free compte bien y lancer ses Freebox.

Changer de dimension et se joindre à la consolidation européenne à défaut de tout mouvement dans l’hexagone. En rachetant le Free polonais, leader du mobile dans le pays devant Orange, Iliad continue son internationalisation après son lancement en Italie et l’acquisition d’Eir en Irlande en duo avec la holding de Xavier Niel.

“Play s’est lancé en 2007 sur le marché polonais à partir d’une feuille blanche. Ils ont les mêmes codes de marque que Free : simplicité, innovation, rapport qualité-prix. Nous nous connaissons bien, pour avoir défendu ensemble à Bruxelles les opérateurs alternatifs et la concurrence” a déclaré hier Thomas Reynaud, directeur général d’Iliad dans les lignes des Echos. Le groupe de Xavier Niel rentre ainsi dans la cours des grands sur le Vieux Continent en devenant le sixième groupe télécoms européens, dépassant par la même occasion Altice.

En Pologne, Iliad a pour objectif d’accompagner la croissance de Play sur le marché du mobile mais aussi de faciliter son entrée sur le marché du fixe. L’opérateur a lancé de premières offres très haut débit en mars 2020 mais a séduit seulement 500 abonnés depuis. Le groupe de Xavier Niel compte ainsi amener avec lui ses Freebox en Pologne pour donner le coup de pouce nécessaire, rapporte le quotidien. En Italie, Iliad lancera aussi la box de Free sur le fixe début 2021 avec la ferme intention de chambouler le marché. C’est tout le savoir-faire technologique de l’opérateur français qui va tenter de séduire l’Italie et la Pologne. Une première à l’heure où la Freebox est toujours attendue à La Réunion.