Coronavirus : non, les réseaux mobiles d’Orange et Free ne sont pas les plus impactés par la crise

Coronavirus : non, les réseaux mobiles d’Orange et Free ne sont pas les plus impactés par la crise

Après vérification plus poussée du mois de mars, l’application nPerf est revenue sur les déclarations faites dans son baromètre du premier trimestre sur les réseaux mobiles.

Développée par DegroupTest, l’application mobile nPerf permet d’évaluer la qualité de sa connexion mobile 2G/3G/4G/Wi-Fi en effectuant un test de débit, un test de navigation et un test de streaming vidéo. Elle publie régulièrement des rapports trimestriels concernant les réseaux fixes et mobiles et dans le dernier en date pour le mobile, il était annoncé que les réseaux mobiles étaient tous impactés, particulièrement ceux de Free Mobile et d’Orange.

Cependant, après une vérification plus poussée sur les données du mois de mars , nPerf a publié un erratum concernant cette affirmation. Il est ainsi annoncé que si “ Orange et Free semblent au premier coup d’oeil être plus pénalisés que leurs concurrents” , il n’en est finalement rien. Et l’application nPerf affirme ainsi que “le confinement qui ne démarre que le 14 n’a pas eu davantage d’impact chez ces deux opérateurs que sur SFR et Bouygues Telecom.”

L’impact est quand même bien présent sur les réseaux mobiles, mais son ampleur demeure acceptable et permet des performances correctes affirmait nPerf dans son baromètre. Du côté du fixe, très peu d’impact notable depuis le confinement, même si Free accuse une petite perte de débit.