Quel geste de Free avez-vous le plus apprécié pendant le confinement ?

Quel geste de Free avez-vous le plus apprécié pendant le confinement ?

Depuis le début du confinement, les opérateurs sont mobilisés pour assurer la connexion internet des Français mais également pour améliorer le quotidien de leurs clients. De son côté, Free a multiplié les gestes envers ses abonnés mobiles et box. Mais quelle initiative de l’opérateur avez-vous le plus appréciée jusqu’à aujourd’hui ? Univers Freebox vous propose de répondre à cette question via un nouveau sondage.

Qui dit confinement, dit plus de data à dévorer sur le mobile, plus d’appels et un besoin de nouvelles chaînes à regarder sans débourser un centime. Partant de ce postulat, Free a enchaîné les gestes à destination de ces abonnés depuis le mois dernier. Sur le mobile, l’opérateur offre jusqu’à fin avril sur son forfait 2€, 2 fois plus d’heures d’appel, soit 4h/mois (au lieu de 2h) et 20 fois plus de data 4G, soit 1 Go/mois (au lieu de 50 Mo) en France métropolitaine . L’opérateur propose également pendant la période de confinement une nouvelle option gratuite de blocage pour éviter toute surconsommation de data sur cette offre. Free Mobile ne s’est pas arrêté là, en augmentant fin mars à 1 Mbit/s le débit 4G au-delà de l’enveloppe Internet pour ses abonnés aux Forfaits Free 100 Go et Série Free 50 Go/60 Go. Enfin, l’opérateur a décidé d’offrir 4 fois plus de data 4G soit 100 Go/mois à ses abonnés au Forfait Free (15,99€/mois pour les abonnés Freebox sinon 19,99€/mois) bloqués en Europe.

Côté Freebox, le FAI a tout d’abord offert un accès gratuit à de nombreuses chaînes jeunesse durant la dernière quinzaine de mars avant de mettre en clair pas moins de 42 chaînes (cinéma, divertissement, musique, sciences, histoire, politique etc) durant tout le mois d’avril avant d’en ajouter 23 supplémentaires la semaine dernière, à savoir des chaînes internationales (bouquet Arabe et Libanais). Sans oublier plusieurs films offerts sur Canal VOD via un code promo. Enfin et en parallèle, Free (Iliad) a décidé de ne pas recourir au chômage partiel pour ses 11 000 salariés tout en venant en aide à ses sous-traitants via notamment la création d’un fonds de solidarité.