Altice, la maison mère de SFR, renonce finalement à acquérir un nouvel opérateur à l’étranger

Altice, la maison mère de SFR, renonce finalement à acquérir un nouvel opérateur à l’étranger

Le groupe de Patrick Drahi a finalement mis fin aux négociations initiées en janvier pour le rachat d’un opérateur Israëlien.

En début d’année 2020, le groupe Altice Europe avait annoncé être entré en négociations avec l’opérateur Partner Communications en vue d’une acquisition à 100% pour son propre opérateur Hot. Les négociations n’ont finalement pas abouti.

Hot renonce à l’acquisition de Partner Communications en Israël

Le projet de rachat aurait pu permettre de rompre le cycle infernal dans lequel l’opérateur se trouve actuellement. En effet, ses revenus continuent de décroître, avec un recul du chiffre d’affaire de 4% sur les 9 premiers mois de l’année. Pour l’instant, HOT est 3ème sur le marché fixe et quatrième sur le mobile, cette acquisition aurait pu être un tremplin pour l’opérateur vers le haut du podium.

Cependant, Altice a finalement annoncé dans un communiqué avoir ” “pris note des récentes spéculations du marché concernant Hot Telecommunication Systems Ltd (« Hot ») et Partner Communications. Altice Europe confirme que sa filiale en propriété exclusive Hot a mis fin aux discussions concernant l’éventuelle acquisition de Partner Communications“. 

Pas de nouvelle acquisition à l’étranger pour Patrick Drahi donc, malgré le fait qu’Israël soit un pays où le secteur des télécoms est très concurrentiel.