Altice, la maison-mère de SFR, projette de se renforcer à l’étranger en rachetant un nouvel opérateur

Altice, la maison-mère de SFR, projette de se renforcer à l’étranger en rachetant un nouvel opérateur

Le groupe de Patrick Drahi vient d’annoncer officiellement vouloir racheter le deuxième opérateur israélien via sa filiale HOT.

L’opérateur israélien HOT a fait une offre de rachat de 100% de son concurrent Partner Communications. Il s’agit ici d’une annonce, le montant proposé n’est donc pas communiqué et pour l’instant, “aucune décision définitive n’a été prise et il n’est pas sûr qu’une telle transaction aboutisse”. Mais l’opérateur et par extension, Altice, pourrait rafler gros en permettant à HOT de devenir numéro un sur le mobile et numéro deux du fixe en Israël si le rachat a lieu.

Une aubaine qui permettrait de rompre le cycle infernal dans lequel l’opérateur se trouve actuellement. En effet, ses revenus continuent de décroître, avec un recul du chiffre d’affaire de 4% sur les 9 premiers mois de l’année. Pour l’instant, HOT est 3ème sur le marché fixe et quatrième sur le mobile, cette acquisition, si elle a lieu, le propulsera en haut du classement.

De même, ce rachat de Partner permettrait de valoriser au mieux le réseau et donc de relancer la cession partielle du réseau de HOT. C’est en tout cas ce qu’indique un analyste relayé par nos confrères des Echos. Avec le meilleur taux d’utilisation du réseau qu’entraînerait cette nouvelle acquisition, les investisseurs pourraient regagner de l’intérêt pour un potentiel rachat d’une partie du réseau d’Altice, qui n’a pas encore trouvé preneur.

Car le marché des télécoms en Israël est très concurrentiel, en effet, six opérateurs dont cinq avec leur propre réseau mobile se disputent le pays, qui compte pourtant moins de 9 millions d’habitants. Parmi les concurrents de la filiale de la maison-mère de SFR, on trouve également GOLAN Telecom, un opérateur fondé par Michaël Boukobza, qui est un ancien d’Iliad, qui l’a créé avec Xavier Niel. L’opérateur en question reprend les codes et les méthodes de Free sur le marché israélien. Xavier Niel ne fait plus partie du projet, ayant revendu ses parts en 2017, l’opérateur ayant été racheté par Electra.