Canal+ arrête de payer les droits TV de la Ligue 1 à cause du Coronavirus

Canal+ arrête de payer les droits TV de la Ligue 1 à cause du Coronavirus

Le torchon brûle entre Canal+ et la Ligue de Football Professionnel. La filiale de Vivendi refuse de payer son échéance d’avril de 110 millions d’euros et pourrait bien faire des émules.

A l’heure où le gouvernement appelle les grands groupes à payer leurs fournisseurs, Canal+ étonne par sa prise de position vis-à-vis du football français. A l’arrêt depuis le 13 mars, la saison de Ligue1 et Ligue 2 devrait se terminer selon la LFP au plus tard le 30 juin 2020 ou éventuellement le 15 juillet. En attendant, premier diffuseur de la compétition, Canal+ refuse de payer son échéance d’avril, l’avant-dernière, a fait savoir le président du directoire de la filiale de Vivendi dans une missive adressée à la Ligue de Football Professionnel, soit la somme de 110 millions d’euros.

Maxime Saada explique qu”Il n’est pas envisageable que nous payions les échéances à venir, alors même qu’en raison de la suspension du championnat de Ligue 1, aucun match ne peut être joué et, par suite diffusé sur nos antennes”, rapporte L’Equipe. Canal+ justifie sa décision par des revenus publicitaires en chute libre et un impact important de la cris de Coronavirus sur son activité télévision à l’international et sur StudioCanal.

En réaction, c’est l’incompréhension totale chez la Ligue de Football professionnel : “28 des 38 journées ont été livrées soit 73,5 % du produit. Canal n’a payé à date que 375 millions d’euros sur les 558 dus, soit 67 % du produit. Canal nous doit donc 6,5 % du montant global soit 35 millions d’euros hors taxes. Les matchs livrés doivent être payés. Nous avons demandé des explications ” a t-elle confié dans les lignes du Parisien. Destinée à payer la part de notoriété des équipes comme le PSG, l’OM et l’OL, l’échéance d’avril couvre ainsi des matchs déjà joués à hauteur de 42 millions d’euros, en déplaise à Canal+ également réticent à payer cette part. 

Dans le même temps, BeIN Sport, second diffuseur de la compétition (période 2016-2020) doit à la LFP la somme de 42 millions d’euros en avril dont 15 millions pour des matchs joués. Le foot français craint que le groupe Qatari emboîte le pas à celui de Vincent Bolloré. Surtout qu’en juin prochain, une dernière échéance tombera. Pour être dans les clous à la fin de la saison, les deux diffuseurs doivent encore 280 millions à la LFP (Ligue et Ligue 2). Ce non-paiement a d’ailleurs de quoi susciter un véritable bad buzz sur les réseaux sociaux. Des abonnés demandent par conséquent à Canal+ de procéder au remboursement de leur abonnement.