COVID-19 : les SMS d’alertes envoyés aux Français, le Gouvernement et les opérateurs à la manoeuvre

COVID-19 : les SMS d’alertes envoyés aux Français, le Gouvernement et les opérateurs à la manoeuvre

Vous avez certainement reçu mardi un SMS vous informant des nouvelles mesures de confinement annoncées par le président Emmanuel Macron. Pour ce faire, le Gouvernement a sollicité tous les opérateurs.

Les Français ont pu avoir la surprise de recevoir un SMS provenant de “Gouv.Fr” leur indiquant que de nouvelles mesures ont été prises dans le cadre de la pandémie de Coronavirus. Comment a-t-il fait pour vous contacter directement ? De nombreux internautes s’inquiètent ainsi de voir leur numéro de téléphone aussi accessible pour l’Etat. 

Comment récupérer les numéros des Français ?

Les Français ont donc reçu ce message, signé “Gouv.FR” : « Alerte Covid-19. Le président de la République a annoncé des règles strictes que vous devez impérativement respecter pour lutter contre la propagation du virus et sauver des vies. Les sorties sont autorisées avec attestation et uniquement pour votre travail, si vous ne pouvez pas télétravailler, votre santé ou vos courses essentielles. Toutes les informations sur www.gouvernement.fr  ». Comment le gouvernement a-t-il pu nous joindre si vite ?

Le principe est en fait tout simple, et ne nécessite pas un dossier regroupant chaque numéro mobile dans un sombre coin de l’Elysée. Le Gouvernement a simplement fait appel aux opérateurs pour transmettre son message. Une procédure qui est déjà prévue par le Code des postes et des communications électroniques, destiné à ” l’acheminement des communications des pouvoirs publics destinées au public pour l’avertir de dangers imminents ou atténuer les effets de catastrophes majeures “

Ainsi, ce n’est pas le gouvernement en lui même qui vous a envoyé un message, mais bien votre opérateur qui l’a transmis pour lui. Et concernant l’envoi groupé à tous ses abonnés, il s’agirait en fait, d’après un expert relayé interrogé CheckNews, de Libération, de la même technique utilisée pour les offres commerciales de vos opérateurs : le “SMS-MT” ou “Mobile terminated”. Elle permet d’envoyer le même message à des millions de personnes en même temps.

Etant donné l’ampleur de l’audience (à savoir tous les abonnés Français des opérateurs), le message a été envoyé en plusieurs vagues et l’envoi a été lissé. C’est donc normal si vous l’avez reçu plus tard que l’un de vos proche. Le Gouvernement n’a pas commenté sur le procédé utilisé, d’autres solutions sont possibles comme le “cell Broadcast”, qui envoie des alertes par diffusion cellulaire.

Concernant la légalité du procédé, il est vrai que le consentement des Français n’a pas été demandé avant. La CNIL explique cependant qu’il est prévu dans le Réglement européen sur la protection des données que le consentement de l’utilisateur n’est pas nécessaire si cela est fait pour “sauvegarder les intérêts vitaux“, notamment en cas d’épidémie.

Source : Via le NouvelObs