Coronavirus : Free ne compte par brider les débits de ses abonnés sur Netflix, Facebook ou Youtube pour le moment, mais reste très vigilant

Coronavirus : Free ne compte par brider les débits de ses abonnés sur Netflix, Facebook ou Youtube pour le moment, mais reste très vigilant

L’opérateur de Xavier Niel regarde de très près comme ses rivaux les pics de trafic sur ses réseaux mais selon lui, l’heure n’est pas à la limitation de la bande passante sur les sites et plateformes de divertissement.

Durant la crise du Coronovirus et en cas de saturation des réseaux, les FAI français pourraient réduire la bande passante vers Netflix, Facebook, Youtube, Fortnite et les autres services de divertissement, au profit du télétravail dont les usages vont bondir, a fait savoir en début de semaine la Fédération française des Télécoms dont Free ne fait pas partie à contrario de SFR, Bouygues et Orange.

Interrogé à ce sujet lors de la conférence de presse hier en marge de la publication des résultats annuels d’Iliad, le directeur général de la maison-mère de Free s’est montré rassurant sur l’augmentation du trafic chez l’opérateur, rapporte 01 NET. « Ce que nous observons, c’est que les réseaux sont très sollicités. Il y a une augmentation contenue de la consommation de data en journée et surtout un pic de 15 à 20% en soirée. Mais il n’y a pas de congestion pour le moment. Nous faisons face à cette augmentation du trafic », a d’abord signifié Thomas Reynaud avant de rappeler avoir déjà 10 jours d’expérience en Italie avec sa filiale mobile, “nous avons pu en tirer des enseignements pour la France ».

Par conséquent, Free ne prévoit pas pour le moment de limiter les débits sur les plateformes de divertissement mais regarde de très leur utilisation. L’opérateur n’exclut cependant pas de réduire la bande passante vers ces services pour ses abonnés Freebox et mobile. L’heure est à la vigilance : « Nous aimerions bien ne pas avoir à le faire. Nous n’appelons pas encore non plus au civisme numérique. Nous verrons comment évolue la situation », a enfin déclaré le directeur général.