Free relance la machine sur le fixe et bat tous les records sur la fibre avec 210 000 nouveaux abonnés au troisième trimestre

Free relance la machine sur le fixe et bat tous les records sur la fibre avec 210 000 nouveaux abonnés au troisième trimestre

Après 6 trimestres consécutifs dans le rouge commercialement, Free sort la tête de l’eau sur le fixe au troisième trimestre porté par la fibre, “avec la meilleure performance jamais réalisée tous opérateurs confondus”.

La fin de la traversée du désert. Ce troisième trimestre comme l’avait laissé entendre Thomas Reynaud, directeur général d’Iliad il y a quelques mois, marque le retour à des recrutements nets positifs sur le fixe pour Free, avec 32 000 nouveaux abonnés engrangés. Un accroissement tant attendu de la base d’abonnés lié à un carton plein sur la fibre où Free a séduit avec 210 000 recrutements nets sur le trimestre, “soit la meilleure performance jamais réalisée tous opérateurs confondus”, fait-il savoir. L’opérateur de Xavier Niel peut ainsi se targuer d’être le meilleur recruteur en FTTH depuis le début de l’année en France, devant Orange. Free compte plus de 1,5 million d’abonnés et 12 millions de prises raccordables à fin septembre. “C’est désormais près d’un quart de notre base d’abonnés fixe qui a accès à la Fibre Free”, confirme un communiqué.

“Avec l’accélération des déploiements et la commercialisation des offres Fibre Free dans les zones de co-financement en ZMD (Zones Moyennement Denses) et sur les RIP (Réseaux d’Initiative Publique), la Fibre continue d’être un outil de conquête. Ainsi, sur 3 nouveaux abonnés Fibre Free, 2 sont issus de recrutements (et non de migration)”, précise l’opérateur ce matin. 

Enfin, la fin de la dépendance aux offres très promotionnelles fait du bien à Free. La base d’abonnés sous promotions agressives a été divisée par 2 en un an, entraînant une réduction significative du churn.

Conséquence de cet accroissement, le chiffre d’affaires services Fixe enregistre une hausse de 1,1% sur le trimestre à 661 millions d’euros (-0,6% hors impact de Jaguar Network). La bonne tendance observée depuis le 4ème trimestre 2018 se poursuit, résultant du succès du repositionnement des offres commerciales et de l’accélération sur la Fibre. 

 


A voir aussi


 

Free Mobile perd moins d’abonnés et accélère sa montée en gamme.