Google : l’entreprise est accusée d’avoir créé un outil afin d’espionner ses employés

Google : l’entreprise est accusée d’avoir créé un outil afin d’espionner ses employés

Après avoir été accusé d’espionner ses utilisateurs, Google est désormais soupçonné de s’attaquer à ses employés, à cause d’un outil d’espionnage camouflé en une extension du navigateur Chrome qui a été ajoutée à tous les postes de travail de la firme. Elle a pour but de prévenir les cadres de la firme des réunions nécessitant plus de 10 salles ou rassemblant plus de 100 personnes. Cependant, cette extension est jugée comme abusive par certains employés de l’entreprise américaine.

La maison mère de Google, Alphabet, nie totalement ces accusations. Cependant, Bloomberg a mis la main sur un document qui prouve que certains responsables de la firme de Mountain View ont exigé de leurs équipes, qu’ils développent une extension pour Chrome afin d’être installée sur les postes de tous les employés du géant du Web.

Un porte-parole d’Alphabet a expliqué au média Bloomberg  : «  Ces affirmations sur le fonctionnement et le but de cette extension sont catégoriquement fausses. Elle affiche un pop-up qui demande aux personnes d’être attentives avant d’ajouter automatiquement un grand nombre d’employés à une réunion  ».

De multiples divergences d’opinions existent entre les employés de la société et ses cadres. C’est pourquoi certains salariés craignent de se faire espionner lorsqu’ils organisent des réunions concernant des sujets sensibles tels que : les contrats gouvernementaux, la volonté de s’implanter en Chine, la diversité ou encore le harcèlement sexuel.