Clin d’oeil : Le Canard Enchaîné tacle la 5G et les prochaines enchères

Clin d’oeil : Le Canard Enchaîné tacle la 5G et les prochaines enchères

Sacré palmipède. A l’heure où les enchères sur les fréquences 5G approchent à grands pour un lancement commercial prévu au printemps 2020, Le Canard Enchaîné, fidèle à lui-même ironise autour de son arrivée.

La 5G c’est bien mais la 5G sécurisée, c’est mieux. Si la cinquième génération de téléphonie mobile va révolutionner à n’en pas douter le monde des objects connectés, le journal satirique se projette en mettant en scène une famille ultra-connectée victime d’une 5G vulnérable. Et de commenter : “5G : un sacré progrès pour le flicage et les pirates. Grâce à la nouvelle norme téléphonique, c’est la fête aux objets connectés. Au prix d’une surveillance accrue”.

Canard Enchaîné du 16 octobre 2019

S’agissant des prochaines enchères 5G dont le lancement est imminent, le palmipède n’y va pas de main morte également. “Une compétition à moindre débit. Le but de la manoeuvre ? Limiter la facture des malheureux opérateurs croulant sous les obligations d’investir. On en finirait presque par oublier qu’ils continuent de dégager de fastueuses marges à deux chiffres, malgré une concurrence acharnée”, attaque t-il A contrario de ses homologues italiens et allemands, l’Etat français devrait privilégier l’aménagement du territoire à des enchères juteuses, avec un cahier des charges ambitiueux, autrement dit des obligations plus lourdes imposées aux opérateurs en matière de déploiement. Affaire à suivre.