Très haut débit pour tous : le gouvernement réouvre le guichet pour 3 millions d’exclus de la fibre

Très haut débit pour tous : le gouvernement réouvre le guichet pour 3 millions d’exclus de la fibre

La mission d’apporter le très haut débit aux 3 derniers millions de Français non intégrés au Plan THD d’ici 2022, est lancée. Le guichet THD va rouvrir avec 140 millions d’euros d’économies réinjectées.

De l’eau a visiblement coulé sous les ponts en très peu de temps. Lors de l’Université d’été du THD le mois dernier, Julien Denormandie, n’a pas rouvert le guichet THD, fermé fin 2017 et ce malgré les attentes pressantes du secteur. A la place, le secrétaire d’Etat à la cohésion des territoires, s’est contenté de montrer sa confiance « dans l’agilité des acteurs et partenaires du marché à faire évoluer la situation » 

Oui mais, le nombre de prises restant à déployer d’ici 2022 non intégrées dans le plan France THD, s’élève à 3 millions. 

« Cela concerne 25 départements » a par ailleurs reconnu Julien Denormandie, de quoi faire grincer des dents de l’Avicca et Infranum qui en ont appelé directement au Président de la République : « la réouverture du guichet du THD n’est pas une question d’argent mais de politique. Les dernières procédures attribuées, l’ont été sans subvention de l’Etat » a martelé Etienne Dugas. « Si nous n’apportons pas le très haut débit aux 3 derniers millions de français, la totalité du travail effectué sera oubliée » a pour sa part prévenu Patrick Chaize, Sénateur et Président de l’Avicca.

Visiblement, ces doléances ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd puisque hier la secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher a déclaré : « Nous allons rouvrir le guichet pour les 25 départements qui ne sont pas encore partis pour une généralisation de la fibre jusqu’au domicile. » Un ouf de soulagement pour les professionnels du secteur.

Mieux encore, sur les 3,3 milliards d’euros de subventions gouvernementales mobilisés pour fibrer 34 millions de foyers dont 30 millions d’ici 2022, 140 millions d’euros n’ont pas été consommés, rapporte Les Echos. Ces économies réalisées “seront immédiatement recyclées pour financer de nouvelles lignes » précise Agnés Pannier-Runacher. Mais cela ne sera pas suffisant aux yeux des associations d’élus. Le gouvernement en a conscience. Selon Julien Denormandie, il faudrait mobiliser « entre 400 et 500 millions d’euros de subventions » pour finir le boulot de fibrage. L’Etat compte bien réussir à débloquer cette enveloppe mais il faudra être patient.

Reste à savoir aussi si le gouvernement fera le choix d’une France 100% fibrée après 2025. Sa promesse pour le moment, une connexion de 1 Gb/s en 2025 pour tous les Français. La 5G pourrait alors jouer un rôle important dans l’atteinte de cet objectif. Pour l’heure, 16 millions de français sont raccordables à la fibre avec un rythme de déploiement de plus de 4 millions de prise en 2019. En continuant à cette cadence, l’objectif de 80% de foyers éligibles au FTTH en 2022, sera tenu.