Iliad/Free s’engage pour l’Ukraine avec les opérateurs européens, plus de 660 000 réfugiés bénéficient déjà de ses actions

Iliad/Free s’engage pour l’Ukraine avec les opérateurs européens, plus de 660 000 réfugiés bénéficient déjà de ses actions

La maison-mère de Free rejoint une initiative de soutien des opérateurs télécoms européens pour soutenir les réfugiés ukrainiens.

Une solidarité européenne mise en place même chez les opérateurs. Les trois opérateurs mobiles d’Ukraine, l’association MVNO Europe et 24 telcos européens dont notamment Iliad, Bouygues Telecom et Orange ont signé le 8 avril 2022 une déclaration commune, établie avec le soutien de la Commission et du Parlement européen pour aider les réfugiés ukrainiens à rester connectés. Alors que 4,2 millions d’entre eux ont déjà fui vers des pays limitrophes comme la Pologne ou la Slovaquie puis vers d’autres États-membres, Iliad et les autres signataires veulent coordonner leurs efforts.

L’objectif de la déclaration commune est d’établir une approche coordonnée pour faire en sorte que les opérateurs, tant de l’UE que de l’Ukraine, puissent continuer à fournir une connectivité abordable aux réfugiés ukrainiens” explique la maison-mère de Free. Les signataires s’engagent ainsi à réduire les prix de gros de l’itinérance et les autres frais entre eux pour permettre les appels internationaux avec l’Ukraine.

Des mesures déjà mises en place

Iliad étant présent en France, en Italie, mais aussi en Pologne, il s’est rapidement mobilisé dans l’élan de soutien pour l’Ukraine. Dans le pays le plus proche de la crise, Play a ainsi supprimé temporairement ses frais de communication vers les numéros de réseaux ukrainiens Kyivstar, Vodafone et livecell et revu son offre de roaming data. Comme Orange, l’opérateur distribue des cartes prépayées dans les zones frontalières. “En Pologne, 650 000 réfugiés communiquent gratuitement vers l’Ukraine à l’heure actuelle” explique Iliad.

Les actions du 6e groupe télécom d’Europe ne s’arrêtent pas au pays limitrophe, en France par exemple, Free propose à tous les réfugiés ukrainiens se présentant avec un passeport dans un Free Center d’accéder à un forfait gratuit. Celui-ci comprend les appels illimités vers les fixes et mobiles d’Ukraine, 4h d’appels par mois vers les mobiles et fixes de France métropolitaine et de Pologne, les SMS illimités en France métropolitaine ainsi que vers la Pologne et l’Ukraine ainsi que les MMS illimités en France et 10Go d’internet mobile. Ce forfait a été souscrit par 18 000 personnes en une semaine, explique l’opérateur.