Free : un énième échec face à la fusion entre TF1 et M6

Free : un énième échec face à la fusion entre TF1 et M6

Persévérant, Iliad et sa filiale Free continuent de s’opposer au projet de mariage entre les deux géants de l’audiovisuel français, mais les défaites s’enchaînent.

Le projet est source de doutes et l’opérateur de Xavier Niel se pose en principal opposant. Après avoir vu plusieurs recours rejetés, Iliad a retenté sa chance récemment en contestant une fois de plus l’examen par l’Autorité de la concurrence du projet de fusion entre TF1 et M6.  Le 7 avril, le Conseil d’Etat a rejeté un nouveau recours de la maison-mère de Free. L’institution publique française n’a pas relevé d’excès de pouvoir dans le test de marché visant à évaluer les potentiels effets d’une telle fusion, ce que contestait le groupe de Xavier Niel. Au contraire, celui-ci revêt “un caractère purement préparatoire”, a estimé le Conseil d’Etat dans sa décision.

Après deux référés, ou encore une action en carence devant la Commission européenne pour lesquels il a été débouté, le groupe Iliad a également essuyé une autre défaite devant le Conseil d’Etat sur la question prioritaire de constitutionnalité au sujet de ce mariage.

Xavier Niel ne s’est jamais caché de sa défiance concernant la création d’une entité regroupant les deux leaders de la télévision française. S’il reconnaissait en février dernier devant le Sénat qu’il s’agit d’un “coup économique exceptionnel“, il reste convaincu qu’il ne peut en résulter qu’un “monstre“, jugé trop puissant sur plusieurs aspects tant au niveau de la publicité que de la production de contenu.

Quand on veut se concentrer, il faut une situation exceptionnelle”, expliquait-il alors tout en indiquant qu’au vu des résultats très positifs de TF1 et M6 respectivement “la chaîne la plus puissante d’Europe” et “la chaîne la plus rentable d’Europe“, ce n’était pas le cas. Le fondateur de Free pointait également divers problèmes, tant économiques que citoyens, en craignant pour le pluralisme de l’information si les deux groupes joignaient définitivement leurs forces.

 

Source : AFP