Univers Freebox a testé le Xiaomi Mi 9 Lite, un smartphone plutôt convaincant

Univers Freebox a testé le Xiaomi Mi 9 Lite, un smartphone plutôt convaincant

Après avoir testé les smartphones Mi 9SE, Mi 9, Mi 9T et Mi 9T Pro de Xiaomi, nous nous penchons sur le cas du Mi 9 Lite fraîchement annoncé pour la France. Il propose une expérience intéressante pour 300 euros.

Avant de passer à ce test réalisé à partir d’un smartphone prêté par la marque (et sans aucune condition), voici un rappel des principales caractéristiques du Xiaomi Mi 9 Lite que nous avons eu dans sa version 6 + 128 euros à 329,90 euros, mais qui existe aussi dans une configuration 6 + 64 Go à 299,90 euros :

-   Processeur : octa-core jusqu’à 2,2 GHz (chipset Snapdragon 710)

-   Mémoire vive : 6 Go

-   Écran : dalle AMOLED 6,39 pouces offrant une définition Full HD+ (2 340 x 1 080 pixels)

-   Audio : son produit par un haut-parleur dans la tranche inférieure

-   Stockage : 64 ou 128 Go en UFS 2.1 (extensible)

-   Compatibilité 4G : support des bandes B1/B2/B3/B4/B5/B7/B8/B20/B28

-   Gestion dual-SIM : oui, grâce à un emplacement hydride SIM/MicroSD (tiroir au niveau de la tranche gauche)

-   Triple capteur : 48 Mégapixels (principal) + 8 Mégapixels (ultra grand-angle 118 degrés) + 2 Mégapixels (infos de profondeur)

-   Capteur photo frontal : 32 Mégapixels (dans une encoche goutte d’eau)

-   Prise casque : oui (tranche supérieure)

-   Connectique de charge : USB Type-C (tranche inférieure)

-   Connectivité Bluetooth : version 5.0

-   Support NFC : oui

-   Batterie : 4 030 mah (non amovible) rechargeable en filaire avec le bloc 18 Watts fourni

-   Système d’exploitation : ROM MIUI 10 basée sur Android 9.0 Pie

-   Solutions de déverrouillage : lecteur d’empreintes sous l’écran ou reconnaissance faciale

Un design pas totalement inconnu

Lorsque l’on avons eu le Xiaomi Mi 9 Lite pour la première fois en mains, il y avait comme un air de déjà-vu. Hormis la mention Android One, il ressemblait en effet comme deux gouttes d’eau au Xiaomi Mi A3 testé précédemment.

On retrouve ainsi ce bloc photo protubérant excentré qui peut déranger les gauchers ou rendre le smartphone instable lorsqu’il est posé sur la table. Et si la coque se révèle agréable au toucher, elle rend également le smartphone glissant. Une coque de protection ne sera pas un luxe si vous êtes maladroit. Elle évitera aussi aux maniaques de criser face à l’invasion des traces de doigts.

Un bel écran et un son agréable, mais pas stéréo

L’écran est AMOLED et offre ainsi de belles couleurs. Vous pourrez d’ailleurs régler la chaleur d’affichage dans les paramètres. Sa luminosité rend la lecture confortable, même en extérieur. Nous vous conseillons au passage de désactiver la luminosité automatique, un peu capricieuse par moment.

Quant à l’encoche, elle n’est pas trop grosse et parvient à se faire oublier. Elle pourra être cachée en passant par les paramètres.

Côté son, le rendu est clair et puissant. Les basses sont en revanche plutôt discrètes. On peut surtout regretter l’absence de rendu stéréo, qui est toujours bienvenu en jeu ou en vidéo.

La prise casque 3,5 millimètres répond présent.

Une partie photo plutôt sympa, à défaut d’être exceptionnelle

S’il n’a pas profité des meilleures conditions météo durant nos tests, le Xiaomi Mi 9 Lite s’est montré assez convaincant. Le mode nuit est perfectible, mais on se dit que le smartphone est récent, que l’optimisation est logicielle et qu’une mise à jour pourrait de ce fait, améliorer cette fonctionnalité. Quant au zoom, il ne repose pas sur un capteur dédié et sera donc à utiliser avec modération.

Ci-dessous, une photo en version normale, puis en versions zoomées 3x et 8x :

D’autres photos de jour (par temps pluvieux) :

Deux photos prises de nuit, puis leurs versions avec le mode nuit dédié (qui reste perfectible, mais dont les améliorations sont notables) :

Deux selfies, un à plusieurs en intérieur et un seul en extérieur :

Une 4G confortable et un support de la B28

Durant nos tests, nous avions généralement 20 à 50 Mbit/s en réception, en intérieur :

 

Et nous parvenions à franchir les 100 Mbit/s en réception, en extérieur dans une zone bien couverte :

 

Bonne nouvelle pour les abonnés Free Mobile : le Xiaomi Mi 9 Lite gère la 4G 700 MHz (B28). 

Un smartphone qui permet de jouer

Avec un chipset Snapdragon 710 et 6 Go de RAM, le Xiaomi Mi 9 Lite s’annonce polyvalent en termes d’applications et de jeux. Et c’est effectivement le cas avec Asphalt 9 et PUBG Mobile qui fonctionnent tranquillement et avec de bons niveaux de graphismes. Nous avons même lancé Mario Kart Tour, dont le lancement coincidait avec notre test.

Ces bonnes performances se confirment dans AnTutu et Disk Speed. AnTutu place le Mi 9 Lite entre un Mi 9 SE et un Galaxy A70. Quant à Disk Speed, il indique 365 Mo/s en lecture et 194 Mo/s en écriture pour la mémoire interne.

 

Enfin, nous n’avons pas constaté de grosse chauffe en jeu. Le smartphone était tiède. La chauffe la plus importante a été remarquée durant la charge.

Un smartphone qui tient facilement la journée et une charge assez rapide

Avec la batterie 4 030 mAh, le Xiaomi Mi 9 Lite laisse espérer entre 1 et 2 jours d’autonomie sans se restreindre, voire plus dans le cas d’un usage modéré. Ci-dessous, trois exemples d’utilisation :

(1er cas) Départ avec 100 % à 22h20 et arrivée le lendemain avec 48 % à 13h35 :

-  1 heure 30 minutes de YouTube avec les écouteurs

-  20 minutes de streaming audio avec les écouteurs

-  45 minutes de jeu avec le haut-parleur

-  Surf sur Internet

-  Consultation et alertes Twitter

-  Un gros téléchargement

-  Quelques SMS

-  Tests de débits

-  Photos

(2e cas) Départ avec 100 % à 8h30 et arrivée le lendemain avec 34 % à 9h27 :

-  45 minutes de YouTuve avec le haut-parleur

-  30 minutes de YouTube avec les écouteurs

-  2 heures de streaming avec les écouteurs

-  15 minutes de jeu avec le haut-parleur

-  Captures d’écran + manipulations

-  Mises à jour des applications

-  Deux gros téléchargements

-  Surf sur Internet

-  Consultation et alertes Twitter

-  Benchmarks

-  Tests de débits

-  Photos

(3e cas) Départ avec 100 % à 15h34 et arrivée le lendemain avec 41 % à 12h10 :

-  1 heure et 55 minutes de YouTube avec les écouteurs

-  1 heure et 10 minutes de streaming audio avec le casque Bluetooth

-  2 heures de streaming audio avec les écouteurs

-  15 minutes de jeu avec le haut-parleur

-  Surf sur Internet

-  Consultation et alertes Twitter

-  Photos

Avec le chargeur 18 Watts, faire le plein ne prend pas trop de temps (en tenant compte de la taille de la batterie) et on peut envisager une charge express. Ci-dessous, deux suivis de charge :

(1er cas)

-  14h24 : 47 %

-  15h00 : 89 %

-  15h19 : 96 %

-  15h34 : 100 %

(2e cas)

-  12h50 : 38 %

-  12h57 : 47 %

-  13h07 : 56 %

-  13h22 : 81 %

-  13h38 : 92 %

-  14h09 : 100 %

Notez enfin que notre exemplaire est arrivé à la rédaction dans son plus simple appareil (sans sa boîte ni ses accessoires). Nous avons ainsi utilisé un câble standard et un chargeur en notre possession permettant d’envoyer la charge 18 Watts que supporte le smartphone et que délivre le chargeur d’origine.

Une interface très complète

L’interface fournie repose sur Android Pie et propose pas mal de fonctionnalités intéressantes.

 

Citons notamment :

-  La double tape sur l’écran ou la prise en main pour réveiller le smartphone ou la capture d’écran à trois doigts

-  Le second espace pour mettre les données à l’abri

-  Le mode nuit pour ne pas déranger le voisin de chambre le soir

-  Le mode lecture pour épargner ses yeux avec des couleurs plus chaudes

-  Le mode à une main pour adapter la taille d’affichage (3,5, 4 ou 4,5 pouces)

 

 

Il y a quelques applications installées dans le cadre de partenariats commerciaux, dont Facebook, Netflix, WPS Office, AliExpress et Opera. Il y a également deux jeux : Pop Shooter Blast et Dust Settle. On peut les désinstaller.

Petite anecdote, d’ailleurs. Nous avons voulu lancer Netflix. L’application nous réclamait une mise à jour. Sauf que le Play Store nous indiquait une incompatibilité avec notre smartphone.

Xiaomi nous a apporté l’explication : l’exemplaire de prêt a été fourni rooté. C’est pourquoi Netflix ne fonctionnait pas. En effet, Netflix ne supporte plus les smartphones Android rootés. Les produits vendus dans le commerce ne rencontrent ainsi pas ce problème.

 

Terminons sur l’aspect sécurité. Nous avions les patchs du mois d’août 2019. Pas les derniers, mais pas les plus vieux non plus.

Quant aux solutions de sécurisation, à savoir le lecteur d’empreintes sous l’écran et la reconnaissance faciale, elles sont aussi rapides et efficaces l’une que l’autre. Si vous avez activé la reconnaissance faciale avec la détection de prise en main, vous n’aurez même pas le temps de poser le doigt sur le lecteur d’empreintes.

VERDICT : le Xiaomi Mi 9 Lite ne sort pas du lot en termes de design ou de caractéristiques, mais il laisse une bonne impression dans l’ensemble, surtout en tenant compte de son prix. Il propose un bel écran, un son agréable à écouter (mais peu gâté en basses et non stéréo), des photos plus que convenables (même de nuit) et les performances nécessaires pour jouer dans de bonnes conditions. Par-dessus, on a une grosse batterie et une charge qui ne s’éternise pas. Sans oublier la présence du mini-jack et la compatibilité avec la 4G 700 MHz. Au final, on ne peut pas lui reprocher grand-chose.