Canal + et beIN Sports : feu vert au blocage par les opérateurs des sites diffusant illégalement la Ligue des Champions

Canal + et beIN Sports : feu vert au blocage par les opérateurs des sites diffusant illégalement la Ligue des Champions

La lutte contre le streaming illégal se poursuit en France, les victoires s’enchaînent. Canal+ et beIN Sports obtiennent à présent le blocage des sites pirates diffusant la Ligue des champions de football.

User du streaming illégal pour regarder le match opposant ce 15 février le PSG et le Real Madrid en huitièmes de finale de la Ligue des champions, devrait être plus difficile qu’à l’accoutumée.

Dans un communiqué publié hier, l’UEFA a reconnu une nouvelle décision du tribunal judiciaire de Paris d’obliger Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom à bloquer les sites illégaux proposant des flux de matches de Ligue des champions, à la demande de Canal + et de beIN Sports, rapporte L’Équipe.

Cette décision a été prise dans le cadre du nouvel article L. 333-10 du Code du sport, l’Arcom ayant désormais le pouvoir de demander aux FAI le blocage de tout nouveau site  retransmettant illégalement en live. Selon le journal sportif,  la législation permet désormais de bloquer “tous les sites pas encore identifiés dans l’ordonnance mais qui tenteront de transmettre illégalement a posteriori la Ligue des champions durant la saison”. Autrement dit, les sites s’apprêtant à diffuser la compétition illégalement, pourront être neutralisés rapidement, par anticipation.

“C’est une avancée majeure dans la lutte contre le piratage audiovisuel en France et l’ARCOM fait un excellent travail”, commente Céline Boyer, responsable de la protection des contenus au sein du groupe Canal +. En janvier, beIN Sports a obtenu du Tribunal judiciaire de Paris le blocage de 18 sites illégaux de streaming diffusant notamment des matchs de la Coupe d’Afrique des Nations. Dans la foulée, Canal+ a quant à lui remporté une autre victoire, 13 sites de streaming sportifs diffusant du rugby ont ainsi été bloqués par les opérateurs  et ce jusqu’à la date finale du Top 14.