Iliad pourrait proposer “un schéma différent” à Vodafone en Italie

Iliad pourrait proposer “un schéma différent” à Vodafone en Italie

Et si Iliad repartait à l’abordage avec une offre répondant aux intérêts des actionnaires de Vodafone Italia ? Une hypothèse probable.

Après le refus de Vodafone, à savoir une offre à 11,25 milliards d’euros pour reprendre ses activités en Italie, Iliad a affirmé la semaine dernière sa volonté de “poursuivre une stratégie autonome”, en solo, mais le groupe de Xavier Niel pourrait revenir à la charge, avec une proposition plus en accord avec les attentes des actionnaires de Vodafone, explique Le Monde. Si le groupe  de télécommunications britannique a dit non à l’indication d’intérêt préliminaire d’Iliad, il a également précisé continuer de “rechercher de manière pragmatique plusieurs opportunités de consolidation de valeur sur le marché afin de fournir des structures de marché durables sur ses principaux marchés européens, y compris l’Italie.”  La porte n’est donc pas fermée, loin de là.

Par conséquent, « Iliad pourrait proposer un schéma différent, en permettant, par exemple, à Vodafone de rester actionnaire de l’opérateur fusionné, afin qu’il puisse profiter pleinement des synergies espérées », estime une source financière dans les lignes du quotidien.

Tout porte à croire en effet, que l’offre d’Iliad sur Vodafone Italia était “une façon de se mettre à la table des négociations dans le secteur », analyse pour sa part un banquier spécialiste des télécoms.

Selon la banque Barclays, un rapprochement entre Vodafone et Iliad pourrait créer de 7 milliards à 11 milliards d’euros de synergies, suffisamment tentant pour ne pas couper les ponts. Aujourd’hui, la maison-mère de Free semble faire figure de seul partenaire potentiel de Vodafone Italia. Seul hic, son arrivée sur le marché du mobile en 2018 a fait des dégâts : ” son entrée est à l’origine de la chute de 30 %, en trois ans, du résultat opérationnel de Vodafone sur ce marché. Difficile pour le groupe d’accepter la première proposition venue, qui plus est à un prix dans le bas de la fourchette des estimations “, estime un actionnaire de l’opérateur britannique. Selon des analystes, les activités italiennes de Vodafone valent entre 10,2 milliards et 15,2 milliards d’euros.