Free Mobile : pas question d’aller plus loin pour une commune renvoyée dans les cordes

Free Mobile : pas question d’aller plus loin pour une commune renvoyée dans les cordes

Une commune a finalement perdu son bras de fer avec Free. Le maire ne compte pas aller plus loin pour ne pas engager des frais supplémentaires. L’opérateur pourra ainsi installer son antenne-relais 5G.

“Il y a, selon notre avocat, très peu de chances que notre requête aboutisse si nous saisissons le Conseil d’État et cela engendrerait des frais pour la commune”, explique Jean-Luc Lefebvre, maire de Wannehain. Cette commune du département du Nord, en région Hauts-de-France, entendait en effet faire barrage à une antenne-relais 5G de Free au nom du principe de précaution. Elle soulignait par ailleurs l’avis défavorable de l’architecte des Bâtiments de France, lequel indiquait un impact visuel dans un lieu classé.

Bien décidé à implanter son équipement, l’opérateur de Xavier Niel avait ainsi porté l’affaire devant la justice administrative fin décembre 2021. Il contestait la non-délivrance de l’arrêté de déclaration préalable de travaux. Le telco estimait que son équipement s’intégrerait sans mal dans le paysage et notait que l’implantation resterait éloignée des écoles et habitations.

La justice a tranché en faveur de Free et condamné la commune de Wannehain à lui verser 600 euros. L’opérateur va par conséquent pouvoir installer son pylône sur la plaine de la Maraiche. Celui-ci pourrait d’ailleurs prendre la forme d’un arbre pour assurer une meilleure intégration dans le paysage.

Source : La Voix du Nord