Galileo, le “GPS européen”, franchit un nouveau cap symbolique

Galileo, le “GPS européen”, franchit un nouveau cap symbolique

Nouveau cap symbolique pour Galileo, le système européen de radionavigation par satellite concurrent du GPS américain. La Commission européenne parle d’un milliard d’utilisateurs.

Galileo, le système de positionnement par satellites concurrent du GPS américain poussé par l’Union européenne et lancé en décembre 2016, continue de grandir. En février 2018, il approchait les 100 millions d’utilisateurs. Le mois de juin suivant, celui-ci revendiquait les 200 millions d’utilisateurs. Aux dernières nouvelles, il serait question d’un milliard d’utilisateurs. Le cap apparaît en tout cas symbolique aux yeux de la Commission européenne, sachant que Galileo revêt un caractère stratégique en participant à l’indépendance de l’UE et que ce cap arrive lors du "15e anniversaire de l’Agence du GNSS européen (GSA), partenaire clé de la Commission pour l’exploitation de Galileo".

Dans son communiqué, la Commission européenne indique baser son chiffre uniquement sur les smartphones, sachant que "95 % des entreprises produisant des puces pour smartphone pour la radionavigation par satellite fabriquent des puces compatibles avec Galileo". Mais elle rappelle que Galileo se retrouve ailleurs. La Commission européenne évoque le "système eCall, qui utilise Galileo pour communiquer la localisation du véhicule aux services d’urgence" et qui se retrouve dans les voitures récentes. Elle parle également de l’intégration de Galileo "dans les tachygraphes numériques des camions, qui permettent l’enregistrement de la vitesse et de la distance, afin de garantir le respect des règles relatives au temps de conduite et d’améliorer ainsi la sécurité sur les routes"

Ci-dessous, une vidéo expliquant le fonctionnement de Galileo :