Bientôt 100 millions d’utilisateurs pour Galileo, le “GPS européen”

Bientôt 100 millions d’utilisateurs pour Galileo, le “GPS européen”

Le système de positionnement par satellites, concurrent du GPS américain, développé par l’Union européenne revendique près de 100 millions d’utilisateurs. 

Lancé fin 2016, le projet qui était dans les tuyaux depuis les années 2000 a pour objectif de proposer une alternative indépendante au monopole que détiennent actuellement les États-Unis avec le système de positionnement mondial dit « GPS » (Global Positioning System). 

Le système européen “compte aujourd’hui près de 100 millions d’utilisateurs” annonce le Centre national d’études spatiales (CNES) qui précise à l’AFP que ce nombre intègre tous types de récepteurs (smartphones, voitures électriques, outils connectés, etc.). “Galileo est une illustration parfaite des succès que permet une Europe spatiale forte” a déclaré le président du CNES, Jean-Yves Le Gall. “Galileo s’est désormais installé dans notre quotidien, comme en témoignent les diverses applications qui lui sont liées : les smartphones de dernière génération proposent les services Galileo et les développeurs du véhicule autonome s’en servent également”.

 La précision n’est pas encore parfaite mais une mise à niveau d’EGNOS (European Geostationary Navigation Overlay Service) prévue pour 2020 améliorera progressivement les performances du GPS et de Galileo.

Ci-dessous une vidéo détaillant le fonctionnement du GPS européen :