Des députés veulent réguler les réseaux Wi-Fi gratuits

Des députés veulent réguler les réseaux Wi-Fi gratuits

Une nouvelle façon d’appliquer un contrôle parental plus strict, avec cette fois une proposition visant à instaurer un blocage des sites sur tous les réseaux publics.

Plusieurs députés du MoDem proposent une nouvelle règle pour éviter l’exposition des mineurs aux contenus sensibles disponibles sur le web. Alors qu’un projet de loi sur l’installation par défaut du contrôle parental sera bientôt examinée par les parlementaires, ces élus ont déposé un nouvel amendement visant à forcer “les personnes offrant un accès sans fil gratuit à des services de communication au public en ligne” à mettre en place une restriction d’accès.

Cette dernière concernerait les services mais aussi les contenus « susceptibles de porter atteinte à l’intégrité morale ou physique des personnes mineures ». Une mesure justifiée, selon les députés, par le fait que “les jeunes utilisent principalement les réseaux Wi-Fi” et que si à domicile, les parents peuvent en effet instaurer une forme de limitation, ce n’est “pas le cas sur la voie publique, dans les gares, aéroports, dans les hôtels, à proximité de cafés etc. où de nombreux espaces leur permettent d’accéder à internet sans aucun contrôle“.

Comme l’expliquent nos confrères de NextInpact, plusieurs manières d’appliquer cette mesure pourraient être envisagées, notamment en créant une liste blanche des sites ne portant jamais atteinte à l’intégrité des jeunes, ou une liste noire des sites à risques. Ces listes pourraient ensuite être transmises à l’ensemble des responsables de réseaux Wi-Fi publics. Cette restriction pourrait cependant être levée, à condition que les personnes concernées justifient leur majorité. La question se pose cependant : comment ? Aucune solution viable n’a encore été trouvée pour prouver la majorité sur les plateformes pornographiques en ligne par exemple.