Après 21 ans d’attente, un village capte enfin le réseau d’Orange, Free Mobile, SFR et Bouygues

Après 21 ans d’attente, un village capte enfin le réseau d’Orange, Free Mobile, SFR et Bouygues

Le lac très fréquenté du Bouchet enfin couvert en 4G

 

Direction le village de Bouchet-Saint-Nicolas en Haute-Loire où l’installation d’un site multi-opérateurs 4G change totalement la vie des habitants et des touristes.

“Le pari réussi du New Deal Mobile”, la preuve en est. Si la Fédération Française des Télécoms a dressé vendredi dernier un bilan très positif de l’accord signé en janvier 2018 avec l’État et l’Arcep afin de généraliser la 4G d’ici fin 2022, une petite commune de la Haute-Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes, ne dira pas le contraire.

Ce 14 janvier 2022, pour le 4ème anniversaire de la signature du New Deal Mobile, les élus locaux de Bouchet-Saint-Nicolas et les représentants de Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR ont inauguré dans ce village de plus de 300 âmes un nouveau site 4G multi-opérateurs d’accès à l’internet mobile issu du  dispositif de couverture ciblée du gouvernement. Ce pylône de téléphonie mobile, mutualisé de manière volontaire, dessert la zone avec des débits théoriques maximum de plusieurs dizaines de mégabits par seconde (Mb/s) et couvre également l’intégralité du lac de montagne du Bouchet.

Ce site mobile, la maire Josette Arnaud ne l’attendait plus et cela peut se comprendre : « J’ai retrouvé mes premières demandes, elles datent de mes débuts en tant que maire, en 2001 », témoigne t-elle, soit 21 ans d’attente. Mis en service le 16 juillet dernier, ce pylône a littéralement changé la vie des habitants. Avant sa sortie de terre, pas de réseau ou enfin presque : “Il y avait deux ou trois mètres carrés devant l’église où ça passait. Moi-même, à la mairie, je devais me mettre à la fenêtre pour essayer de capter quelque chose”, explique l’élu comme si c’était encore hier. Si l’histoire se termine bien, ce manque de réseau aurait pu coûter la vie à un administré: « À l’école, on avait souvent des pannes de fixe et donc rien pour appeler en cas de problème. Un mois avant la mise en route de l’antenne, une personne a fait un malaise cardiaque dans le village. On ne pouvait même pas appeler les secours », déplore la maire.

Le Lac du Bouchet et le chemin de Stevenson, l’un des sites les plus visités du département en période estivale (8 000 randonneurs et 250 000 visiteurs), n’est aujourd’hui plus une source d’inquiétude car couvert. Jusqu’à l’été dernier, seul un téléphone fixe était à disposition dans le local sanitaire. Mais rien ne vaut un mobile  pour appeler les secours en cas d’accident !

 

Source : Le Progrès