Raccordements complexes à la fibre : l’État lance une consultation publique sur les conditions d’accès à une nouvelle aide financière

Raccordements complexes à la fibre : l’État lance une consultation publique sur les conditions d’accès à une nouvelle aide financière

Le gouvernement a annoncé une enveloppe supplémentaire de 150 millions d’euros devant aider à lever un frein aux raccordements de certains foyers et locaux sur le territoire. En amont, une consultation publique doit permettre de définir les conditions d’accès à cette nouvelle aide financière.

Pour soutenir le déploiement de la fibre optique en zone rurale, l’État avait annoncé le déblocage d’une enveloppe de 150 millions d’euros, venant notamment s’ajouter à une précédente rallonge de 420 millions. Le lancement de l’appel à projets pour l’allocation de ces fonds doit être lancé d’ici la fin du premier trimestre 2022. En amont, une consultation publique a été ouverte jusqu’au 31 janvier 2022. Elle vise à recueillir l’avis de l’ensemble des personnes concernées et “à préciser les conditions d’éligibilité à ce soutien”.

Lever un frein au déploiement de la fibre optique

Le déploiement de la fibre optique avance à grands pas dans l’Hexagone, avec toujours en tête l’objectif des 100 % à l’horizon 2025. “Avec plus de 6 millions de nouveaux locaux rendus éligibles entre octobre 2020 et septembre 2021, la France s’illustre par son dynamisme et est en tête des récents classements européens en matière de déploiements en fibre optique”, se félicite d’ailleurs le gouvernement. Mais il reste encore du pain sur la planche, notamment concernant les raccordements les plus complexes.

Tout en soulignant le fait que le déploiement de la fibre concerne tout le territoire et que “le rythme des raccordements progresse très significativement”, l’État note aussi “des difficultés pour raccorder certains logements et locaux professionnels” qui se retrouvent alors bloqués dans leur raccordement effectif. Pour identifier les difficultés pouvant empêcher durablement certains locaux d’être raccordés, une étude a été pilotée par la Direction générale des entreprises et l’Agence nationale de la cohésion des territoires en 2021. Celle-ci a notamment pointé du doigt “l’absence de génie civil en aval des points de branchement optique et en domaine public” comme “une complexité susceptible de concerner un nombre conséquent de locaux en zone d’initiative publique” et pouvant “constituer un frein important”.

Cette enveloppe de 150 millions d’euros doit aider à la création des infrastructures nécessaires aux raccordements finals. “Depuis 2017, les investissements de l’État en faveur du THD pour tous sont considérables. La réussite de cette politique publique est le fruit d’un travail collaboratif exemplaire entre les collectivités locales, les opérateurs et l’État. C’est dans cette dynamique, constructive et ambitieuse, que ce nouveau financement de l’État à hauteur de 150 millions d’euros intervient, afin d’atteindre l’objectif de la généralisation de la fibre à la fin de l’année 2025”, explique Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques.