L’Etat débloque 150 millions d’euros pour aider à fibrer les zones les plus rurales

L’Etat débloque 150 millions d’euros pour aider à fibrer les zones les plus rurales

A la campagne, le raccordement à la fibre optique est en général plus cher et plus complexe qu’ailleurs. Pour atteindre l’objectif fibre pour tous en 2025, le gouvernement met une nouvelle fois la main à la poche pour soutenir les collectivités dans les RIP.

27 millions de locaux aujourd’hui raccordables, soit 65% des foyers, et 20 000 locaux raccordés par jour en moyenne sur les six derniers mois, le déploiement de la fibre bat son plein dans l’Hexagone même si la qualité des raccordements finaux est largement pointée du doigt, entre vitesse, précipitation et manque de formation. Malgré tout, les investissements des opérateurs télécoms, de l’Etat et des collectivités, font de la France le pays disposant du plus grand nombre de locaux raccordables d’Europe mais aussi celui qui en déploie le plus grand nombre. L’objectif  est ainsi de généraliser la fibre partout sur le territoire à l’horizon fin 2025.

“Dans ce cadre, le 25 novembre 2021, Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, a dévoilé les modalités d’allocation d’une enveloppe budgétaire de 150 millions d’euros pour surmonter les difficultés de raccordement à la fibre optique dans les réseaux d’initiative publique (RIP), c’est-à-dire dans les zones les plus rurales”, apprend-on.

Aujourd’hui,  10% des locaux en zone d’initiative publique “présentent des difficultés susceptibles de faire échouer le raccordement, qui est l’étape finale du déploiement. Si la majorité de ces difficultés peut être résolue par des actions opérationnelles et règlementaires (remontées d’informations, élagage, autorisations administratives, etc.), d’autres difficultés, principalement liées à l’absence ou la défaillance des infrastructures aériennes et souterraines de génie civil (poteaux tombés, câbles en pleine terre), peuvent impliquer une charge financière significative”, indique le gouvernement. Cette nouvelle enveloppe sera allouée au financement de ces travaux de génie civil en domaine public, en cohérence avec les modalités du plan France Très Haut Débit. Le lancement de l’appel à projets pour l’allocation ces fonds sera lancé d’ici la fin du première trimestre 2022 après la mise en place d’une consultation publique qui durera un mois.

En janvier dernier, l’Etat a déjà débloqué une enveloppe de 420 millions d’euros supplémentaires, pour arriver à 100% de locaux fibrés, même dans les zones les plus rurales. Un soutien financier réalisé dans le cadre du cahier des charges du plan France très haut débit.