Free prodigue à ses abonnés les bonnes pratiques à adopter pour se protéger des phishings et virus

Free prodigue à ses abonnés les bonnes pratiques à adopter pour se protéger des phishings et virus

Phishings, malwares, ransomwares et autres virus, sont aujourd’hui monnaie courante. Il est donc nécessaire de se protéger un maximum pour éviter toute mésaventure 2.0. Partant de ce postulat, Free donne aujourd’hui quelques conseils utiles.

Protéger ses données et ne pas divulguer ses coordonnées bancaires sans réelle vérification. La meilleure des protections selon l’opérateur reste les utilisateurs eux-mêmes : "Prudence et bon sens devraient vous tenir à l’écart des ennuis. Un site vous annonce que vous avez gagné une voiture, un IPhone 8 et 100.000€ ? C’est très certainement une arnaque. Un contact inconnu vous envoie un e-mail douteux avec une pièce jointe suspecte ? Ne l’ouvrez pas. Un message de votre banque vous demande de cliquer sur un lien pour rembourser une somme sortie de nulle part ? Ne cliquez pas. Mieux vaut vous connecter à votre espace client directement sur le site de votre banque pour vérifier que tout va bien", conseille Free.

Pour autant, cela ne suffit pas pour se protéger des malwares et ransomwares qui pullulent actuellement en ligne. Free préconise tout d’abord d’utiliser des mots de passe sécurisés autres que "motdepasse", "123456" ou "bonjour". "Sur mobile, il est également possible d’opter pour d’autres types de protections, comme la sécurisation par capteur d’empreintes digitales si votre terminal le permet. Le traditionnel code PIN a lui aussi fait ses preuves. D’ailleurs, ce dernier ne se limite pas à 4 chiffres comme le pensent la plupart des utilisateurs. Vous pouvez en choisir jusqu’à 8", rappelle par ailleurs l’opérateur.

Autre astuce, supprimer aussi les applications non utilisées et non mises à jour depuis longtemps. Véritables failles potentielles, celles-ci peuvent servir de "passerelle à quiconque voudrait récolter des informations sur vos contacts et s’en servir pour une attaque de type phishing".

S’agissant des paiements en ligne, Free conseille d’éviter les connexions WiFi et qui plus est publiques, lesquelles peuvent offrir "des brèches de sécurité aux personnes mal intentionnées". A la place, privilégiez les données mobiles (3G/4G) ou une connexion filaire depuis un ordinateur. Autre réflexe à avoir, mettre à jour son système d’exploitation ( Android, iOS etc) afin de disposer des dernières mesures de sécurité disponibles. Enfin, le bon vieux antivirus sera votre ami et votre dernier rempart !

 
Source : Portail Free