Toujours plus d’abonnés à la fibre en France, un déploiement légèrement ralenti

Toujours plus d’abonnés à la fibre en France, un déploiement légèrement ralenti

L’Arcep dévoile les résultats de son suivi du marché des services fixes à haut et très haut débit à fin septembre 2021. Un million de français ont adopté la fibre en trois mois.

Le nombre d’abonnements en fibre optique progresse toujours rapidement, avec 4,1 millions d’accès supplémentaires en un an, dont un million au cours du troisième trimestre 2021“, annonce l’Arcep dans son nouvel obseravtoire du marché du haut et du très haut débit fixe. L’adoption de la fibre continue donc sur un rythme sensiblement similaire à celui observé lors du précédent exercice. Le très haut débit (download supérieur ou égal à 30 Mb/s) continue d’être adopté avec 870 000 abonnés pour atteindre 17,5 millions au 30 septembre 2021. Cependant, l’adoption du THD reste portée par celle des abonnements aux offres fibre optique de bout en bout, avec 980 000 abonnements supplémentaires en un trimestre, pour atteindre 13,4 millions d’abonnés en France. Les abonnements fibre optique représentent ainsi 76% du nombre total d’abonnements à très haut débit.

Le déploiement de la fibre continue, avec cependant un léger ralentissement en comparaison du trimestre précédent. En effet, dans la période avril-juin 2021, 1.5 millions de locaux ont été raccordés contre 1,3 millions durant cet exercice. Un rythme qui reste toujours assez élevé, puisque 28.3 millions de locaux étaient éligibles aux offres FTTH à la fin du mois de septembre, soit 27% de plus qu’au 30 septembre 2020.

Plus précisément, 710 000 locaux ont été rendus éligibles dans les zones d’initiative publique, soit une croissance de 61% par rapport à l’année dernière. Du côté des zones d’initiative privées, le ralentissement continue d’être observé avec “environ 390 000 locaux y ont été rendus éligibles, contre près de 470 000 le trimestre précédent.” Quant aux “AMEL”, (appels à manifestation d’engagements locaux), ces zones comptent désormais 180 0000 locaux supplémentaires éligibles.

Dans les zones “AMII”, environ 83% des communes sur lesquelles Orange s’est engagé ont été rendu raccordables, contre 93% des communes pour lesquelles SFR s’est engagé. Une hausse générale de trois points pour les deux opérateurs.