Orange passe “une étape clé dans sa stratégie d’infrastructures mobiles”

Orange passe “une étape clé dans sa stratégie d’infrastructures mobiles”

Créée en février dernier, la société TowerCo européenne d’Orange est désormais opérationnelle.

Un totem pour les antennes Orange en Europe et l’ambition de devenir leader européen. L’opérateur annonce aujourd’hui le lancement de Totem, nouvelle société chargée de gérer tous les sites, terrains, baux et contrats de location d’antennes à des tiers d’Orange.

Au 1er novembre 2021, le portefeuille d’infrastructures mobiles passives de Totem comprend plus de 26 000 sites en France et en Espagne, les deux plus grands pays où Orange est présent. En France, 18 500 macro-sites seront gérés, comprenant 58% de pylônes, 30% de toits-terrasses et 12% d’autres implantations.

La société regroupe actuellement une centaine de collaborateurs, sur sept sites en France et une cinquantaine en Espagne. L’opérateur étudiera également la possibilité d’inclure d’autres pays européens où il est actif dans cette société une fois complètement installé dans ces deux pays.

La société propose des offres de mutualisation des infrastructures mobiles aux opérateurs, mais entend également commercialiser des solutions de couverture pour mieux connecter les environnements denses et clos : stades, métros, trains, bureaux…

Totem a pour ambition de devenir leader européen des TowerCo, grâce à un parc d’actifs et une expertise de ses équipes solides, mais aussi une connaissance fine des besoins des opérateurs et de leurs clients. Orange met également en avant l’utilisation maximale d’énergie décarbonée.

Le lancement opérationnel de TOTEM représente une étape clé dans notre stratégie d’infrastructure européenne. La création de cette entité permet de valoriser notre infrastructure passive mobile pour laquelle nous bénéficions d’une expertise opérationnelle exceptionnelle : son ouverture aux autres opérateurs va permettre d’en optimiser l’utilisation. Nous sommes déterminés à soutenir TOTEM tant sur le plan stratégique que financier, afin d’en faire un leader incontestable sur le marché européen et à conserver cet actif stratégique, dans une perspective industrielle de long terme. En conservant le contrôle de notre infrastructure, nous avons fait un choix essentiel pour notre future croissance” explique Stéphane Richard.