Freezone S'inscrire

SFR remporte son bras de fer avec l’Etat pour fibrer la Corse

Fin des péripéties pour SFR sur l’île de Beauté, si l’Etat avait déposé un recours contre l’opérateur concernant le chantier de la fibre optique en Corse, le tribunal administratif l’a finalement rejeté.

En 2018, l’opérateur a chipé à la barbe d’Orange le chantier de la fibre optique en Corse , un projet d’une durée de 5 ans. Cependant, une enquête préliminaire avait été lancée, évoquant la possibilité d’un certain favoritisme dont aurait bénéficié à l’opérateur au carré rouge. Ces soupçons concernaient précisément la délégation de service publiques ainsi que de potentielles contreparties. A cela s’est ajouté en mai dernier un recours déposé par l’Etat contre le contrat de concession signé entre la Collectivité de Corse et SFR. Une attaque perçue comme "uniquement politique" par l’executif Corse. 

Fin de ce chapitre puisque le tribunal administratif de Bastia a retoqué le recours , rejetant les points soulevés par la représentante de l’état ayant déposé le dossier. La question des emplois locaux comme argument pour obtenir le chantier avait été soulevée, mais aussitôt balayée puisque ne constituant pas "un caractère déterminant dans la sélection des offres économiquement les plus avantageuses des opérateurs".  Pour l’institution Corse, "Il n’apparaît pas non plus, compte tenu de l’écart de notation entre les candidats et de la note globale obtenue par SFR Collectivités sur l’ensemble des critères, que le manquement allégué ait eu une incidence sur le choix de l’attributaire".

Tout n’est pas tout rose sur l’île de Beauté cependant pour SFR. En effet, si c’en est fini pour l’Etat dans cette affaire, la procédure judiciaire lancée sur les soupçons de favoritisme est toujours d’actualité. Une ombre au tableau pour ce chantier de taille, puisque SFR doit fibrer la moitié de la Corse en 5 ans. On compte dans ce projet la construction de plus de 170 000 prises FTTH, et un demi-million de kilomètres de de fibre. Du côté de SFR, l’opérateur a affirmé lors de l’ouverture de l’enquête préliminaire en avril dernier, "ne pas voir ce qui pourrait concerner l’entreprise", le porte parole de SFR a également expliqué que la réponse à l’appel d’offre avait été très encadrée et que celle-ci " a été en tout point conforme aux vingt-cinq autres appels d’offres auxquels nous avons participé ces deux dernières années".

Source : Degroupnews

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (9)
Afficher les 4 premiers commentaires...
Posté le 17 juin 2019 à 19h18 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
sergioleon a écrit
Bravo SFR ! s'agit maintenant de tenir les engagements !!
Pas terminé car si l'état s'est fait débouté les autres actions en justice sont en cours !
Chez moi le département à pris SFR pour le THD et cela n'avance pas....

Posté le 17 juin 2019 à 20h31 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Il a du avoir des arguments solides surtout pour l’État.

Posté le 18 juin 2019 à 08h48 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Peu importe qui fibre, l'essentiel pour la population est qu'un opérateur majeur s'en occupe.

Maintenant que SFR tienne ses promesses.. sinon ça va être chaud aux fesses pour lui !!!! cool

Posté le 18 juin 2019 à 11h02 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

oui c'est dur en France de respecter des engagements....ça recule ça reculewink

Avatar du membre
reno69
Envoyer message
 
20779 points
Posté le 18 juin 2019 à 19h11 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Bonjour, pour parler des engagements pris et non respectés; à la campagne je me rappelle qu'en un vendeur et un acheteur il suffisait d'une poignée de main et l'affaire était conclue et chacun se faisait obligation de respecter sa parole, aujourd'hui malgré de nombreux documents signés et contresignés certains ne respectent pas leurs engagements, quelle triste mentalité ... !!!  les valeurs se perdent.

cry

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Si vous attendiez une évolution de la boutique Free Mobile, ce serait :
Image vide