Google sensibilise les utilisateurs de Gmail face aux cyberattaques russes

Google sensibilise les utilisateurs de Gmail face aux cyberattaques russes

Google alerte les utilisateurs de sa plateforme Gmail face à la recrudescence de cyberattaques russes dont le service de messagerie électronique est victime.

Le service de messagerie électronique de Google est pris pour cible ! En effet, un grand nombre de cyberattaques russes de type phishing a été enregistré sur la plateforme de Google. De ce fait, la firme de Mountain View a envoyé plus de 14 000 messages de prévention à ses utilisateurs par rapport à cette menace.

Google détaille dans un communiqué que pas moins de 86% ont été lancées par un groupe de hackers dirigé par la direction générale des renseignement de l’armée russe, APT28 aussi connu sous le nom de « Fancy Bear ». Le géant californien précise également que toutes les cyberattaques organisées par le groupe ont été contrecarrées.

Pour de nombreux utilisateurs de Gmail, les attaques par hameçonnage sont quotidiennes. Comme le décrit Shane Huntley, chef de la vision Threat Analysys Group de Google : « Si vous êtes un activiste, un journaliste, un membre de gouvernement ou si vous travaillez pour la sécurité nationale, ces alertes ne devraient pas vous étonner. Des groupes étatiques vont forcément essayer de vous envoyer quelque chose un jour ».

Les cyberattaques gagnent en efficacité

Microsoft certifie le haut niveau d’activités des pirates russes. D’après le rapport annuel « Digitial Defense Report » de la firme de Redmond, 58% des cyberattaques enregistrées sont d’origine russe. La Russie est le pays le plus actif dans le domaine devant la Corée du Nord, l’Iran ou encore la Chine.

Cependant, Microsoft n’arrive pas à bloquer ces attaques avec autant d’efficacité que le géant californien. C’est pourquoi leurs attaques ont de plus en plus de succès avec 32% de réussite cette année contre 21% l’année dernière. Les cibles prioritaires de ces hackers russes sont les Etats-Unis, l’Ukraine ainsi que le Royaume-Uni.

L’Hexagone n’est peut-être pas une priorité pour « Fancy Bear » mais n’est pas le seul groupe de hackers qui sévit. Faites donc bien attention aux messages frauduleux lorsque vous naviguez dans votre boite mail.

Source : Microsoft, Bleeping Computer