Face aux dégradations et au mauvais entretien des opérateurs, un maire cadenasse des armoires de fibre optique

Face aux dégradations et au mauvais entretien des opérateurs, un maire cadenasse des armoires de fibre optique

Fini les interventions réalisées à la va-vite, cette fois la coupe est pleine pour le maire de Yerres.

Bloquer les accès aux opérateurs pour s’assurer que le travail soit bien fait. Olivier Clodong, maire de la commune de Yerres dans l’Essonne, a décidé de prendre les choses en main. Il a ainsi annoncé en début de semaine fermer trois armoires fibre sur la commune, estimant que ces structures sont “trop souvent dégradées par les opérateurs et leurs sous-traitants lors de leurs interventions“.

Le principe est simple : si un opérateur veut intervenir sur les armoires, il devra venir récupérer la clé de cette dernière à la Police Municipale et s’inscrire sur un registre. Une fois l’intervention réalisée, le technicien devra ainsi rapporter la clé directement à la Police municipale.  La mairie précise que cette décision fait suite à plusieurs rappels à l’ordre des opérateurs n’ayant pas produit d’effet. Orange a d’ailleurs été informé de la procédure.

En fonction de la réussite de cette expérimentation, cette formule sera étendue sur l’ensemble des armoires fibre de la commune” affirme le maire. La question se pose en effet quant à la viabilité de la solution : en cas de dysfonctionnement, l’intervention sera forcément ralentie.

La commune n’est pas un cas isolé. L’Arcep dénonce régulièrement les problèmes de malfaçons dans la fibre optique, notamment durant le processus de raccordement final confié aux divers opérateurs commerciaux. Plusieurs solutions ont été proposées, notamment le fait d’interdire l’intervention de sous-traitants pour ne plus laisser la finalisation du raccordement aux opérateurs commerciaux, ou encore le lancement d’un guide pour les pros de la fibre optique afin d’assurer un travail bien fait. D’autres idées plus pragmatiques ont récemment émergé, notamment chez Orange, qui intègre une serrure connectée à certaines armoires pour s’assurer que le travail soit bien fait.