Quand Orange teste la bande 700 MHz en 5G… en Espagne

Quand Orange teste la bande 700 MHz en 5G… en Espagne

Après avoir acquis du spectre cet été, la branche espagnole de l’opérateur historique teste la bande 700 MHz en 5G, pourtant décriée pour son utilisation en France par Free.

Orange espagne a annoncé la semaine dernière le lancement d’un noeud 5G à Valence, plus précisément à l’Universidad Politécnica, utilisant la bande 700 MHz, en vue de permettre de futurs services commerciaux.

En juillet dernier se sont déroulées des enchères dédiées à cette bande-fréquence qualifiée de basses permettant une couverture plus étendue ainsi qu’une meilleure pénétration mais des débits moindres. De l’autre côté des Pyrénées, les trois opérateurs Orange, Telefonica et Vodafone ont participé aux enchères et payé 1.01 milliards d’euros au total.

Orange a donc pour sa part acquis deux blocs de 5MHz pour 350 millions d’euros, pour un investissement dans la 5G espagnole à hauteur de 523 millions d’euros, dont 110 MHz obtenus en 3.5 Ghz, la bande “reine” de la 5G.  Alors que les tests de la bande 700 MHz commencent tout juste, l’opérateur entend couvrir au moins 50% de la population espagnole d’ici à la fin de l’année, alors qu’il en couvre actuellement 35%, répartis dans 626 municipalités.

Une nouvelle qui pourrait surprendre, puisqu’en France, le patron d’Orange ne s’est pas privé pour critiquer plusieurs fois l’utilisation de la 700 MHz en 5G qui a permis à Free d’obtenir le réseau 5G le plus étendu sur le territoire français. Avant même le lancement du réseau dans l’Hexagone, il expliquait que la bande 3.5GHz était la seule permettant de faire “de la vraie 5G”, critiquant le fait que certains opérateurs (Free pour ne pas le nommer) utilisent cette fréquence pour obtenir une couverture plus importante rapidement. Free avait d’ailleurs rappelé à l’opérateur historique qu’il n’était pas aussi véhément à ce sujet quelques années avant le lancement du réseau.