Bouygues Telecom augmente déjà la facture de ses abonnés au forfait 200 Go à prix mini

Bouygues Telecom augmente déjà la facture de ses abonnés au forfait 200 Go à prix mini

Chez Bouygues Telecom, avoir énormément de data ne suffit pas.

S’être abonné récemment à une offre riche en data n’empêchera pas l’opérateur d’augmenter votre forfait. A la fin du mois d’août, l’opérateur reprenait ses bonnes vieilles habitudes en annonçant à certains abonnés mobile un enrichissement de leur forfait de 80 Go supplémentaires, moyennant un surcoût de 3€/mois sur leur forfait. Cette augmentation concerne également des abonnés récents ayant opté pour une offre lancée en mars dernier proposant déjà 200 Go pour 14.99€/mois. Le forfait passe donc à 280 Go, pour 17.99€/mois.

La pratique est la même que d’habitude : un mail a ainsi été envoyé aux abonnés concernés en août dernier, explique l’un d’entre eux à Univers Freebox. Le 13 septembre, un SMS a même été envoyé pour rappeler l’enrichissement, avec un lien proposant de refuser l’augmentation de forfait. Ici, cet abonné a cherché à savoir si la pratique était bien légale et nous a montré n’avoir pas reçu de réponses claires à ce sujet lors des échanges de messages privés avec son opérateur. Une fois rassuré sur la légalité de la pratique, il a pu refuser cet enrichissement.

S’il est plus de coutume de la part de Bouygues ou son rival Red By SFR de proposer des avantages avec un intérêt discutable, cette offre à le mérite de voir les choses en grand :un forfait à presque 300 Go pour moins de vingt euros peut en effet paraître alléchant si vous en avez l’usage. Il est cependant surprenant d’observer que cette pratique concerne également les abonnés récents, l’offre spéciale concernée ayant été proposée en mars dernier. De plus, cette pratique est souvent décriée par les associations de consommateurs et très encadrée pour éviter les mauvaises surprises.

Ce que dit la DGCCRF

Selon la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes, les opérateurs ont le droit d’augmenter le prix des forfaits en respectant deux conditions. La première : prévenir un mois avant par courrier ou courriel. La seconde : l’amélioration de l’abonnement doit concerner seulement des services ayant trait aux télécoms comme les SMS illimités, plus de data ou un meilleur débit. En revanche, ils ne peuvent en aucun cas augmenter le prix du forfait pour une autre raison comme “une option musique, option télé, abonnement à un livre”. En cas d’augmentation pour un autre motif, l’abonné peut signaler cette hausse de forfait sur la plate-forme SignalConso mise en place par la Répression des fraudes. Sa situation sera alors examinée. Lors du lancement de la plate-forme, l’autorité a affirmé que les entreprises ayant reçu plusieurs signalements sans réagir seront dans leur viseur.