Freezone S'inscrire

Altice Europe refinance sa dette en utilisant (un peu) la trésorerie d’SFR

Après avoir refinancé 2,5 milliards de dollars de dette d’SFR en juillet 2018, Altice annonce aujourd’hui de nouvelles opérations de refinancement.

A l’heure où les marchés font pression sur le groupe de Patrick Drahi pour se désendetter, celui-ci poursuit sa stratégie de cession d’actifs non-stratégiques tout en refinançant sa dette. Altice Europe indique ce matin avoir émis 2,8 milliards d’euros de nouvelles obligations de premier rang à 8 ans à un coût moyen pondéré de 7,9% au niveau de sa holding Altice Luxembourg.

Ainsi, le produit de cette transaction, ajouté entre autres à 500 millions d’euros de trésorerie d’Altice France, seront utilisés par la holding pour rembourser une partie de ses obligations 2022, fait savoir un communiqué. Restera alors encore environ 1 milliard d’euros dû.

En parallèle, Altice Europe compte utiliser 1,0 milliard d’euros une nouvelle fois en provenance de la trésorerie de SFR pour racheter partiellement ses 1 250 millions d’euros d’obligations 2024. "Cette opération de refinancement renforce le profil de liquidité d’Altice Europe", assure le groupe de Patrick Drahi. A l’issue de ces opérations, la maturité moyenne de la dette d’Altice Europe passera de 6,0 à 6,5 ans pour un coût moyen pondéré stable à 5,7% Le total des économies d’espèces pour ces transactions dépasse 110 millions par an.

"Nous continuons à bénéficier d’un solide soutien des marchés obligataires pour mettre en oeuvre notre stratégie et atteindre nos objectifs de croissance des revenus et des cash flow pour 2019. Cette opération de refinancement démontre l’engagement d’Altice Europe à gérer de manière proactive ses engagements à travers ses structures en améliorant considérablement son échéancier, mais aussi en réduisant son endettement brut et ses coûts décaissés annuels », a indiqué le directeur financier d’Altice Europe, Malo Corbin

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (21)
Afficher les 16 premiers commentaires...
Posté le 06 mai 2019 à 20h03 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Iliad va mettre le pied gauche dans cette grosse m, et l'éparpiller par petits bouts, façon puzzle. Ça porte bonheur, paraît..

C'est à quelle heure la fin du monde, demain?

Posté le 06 mai 2019 à 22h27 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
pepelemoko a écrit
7.9%, cela a même été jugé très élevé par le marché, et l'action est en repli de près de 2% à cette heure. Et comme la holding Altice Luxembourg S.A était endettée de 6 milliards d'euros, donc plus de 4 milliards à rembourser en 2022, alors qu'elle n'a aucun revenu propre, il fallait bien que les autres filiales, dont la principale, SFR, contribue à un moment donné à son remboursement... Personne ne rachètera SFR tant qu'ils auront une dette aussi élevée.

Le montant de la dette de SFR n'est pas un problème pour la revente, c'est juste que ça viendra en déduction de sa valeur de vente.

Pour l'instant SFR a lâché au moins 6 milliards d'€ à Altice depuis son rachat, donc "normalement", hormis la diminution de la valorisation de SFR, c'est autant de plusvalue pour Altice (l'argent a pu être dépensé ailleurs, mais ça c'est une autre chose).

Je suppose que les 0.5 et 1.5 milliards de remontée d'Altice correspondent au cash généré par les différentes ventes de pylones et ftth, donc ça ne devrait pas impacter le résultat. Mais c'est quand même autant qui ne sera pas mis dans le développement de l'entreprise.

D'ici 5 ans, Altice ne devrait plus être endettée et SFR devrait avoir commencé à diminuer sa dette... Avec un peu de chance, Altice Europe lâchera un de ses autres actifs et ça viendra diminuer la dette sans que ce soit SFR qui passe à la caisse.

Posté le 06 mai 2019 à 22h34 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
jinge333 a écrit
 Le montant de la dette de SFR n'est pas un problème pour la revente, c'est juste que ça viendra en déduction de sa valeur de vente.

Cela, c'est une affirmation gratuite. Altice (P.Drahi) vendrait SFR sans la dette et la garderait pour lui, sans avoir plus d'actif ou de revenus liés à cette filiale pour la rembourser ? C'est complétement irréaliste.

Au contraire, le racheteur devrait reprendre la dette, donc cela ferait un surcoût d'au moins 15 milliards d'euros. Personne n'a intérêt à cette reprise insensée.

Posté le 06 mai 2019 à 22h36 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
pepelemoko a écrit
jinge333 a écrit  Le montant de la dette de SFR n'est pas un problème pour la revente, c'est juste que ça viendra en déduction de sa valeur de vente. Cela, c'est une affirmation gratuite. Altice (P.Drahi) vendrait SFR sans la dette et la garderait pour lui, sans avoir plus d'actif ou de revenus liés à cette filiale pour la rembourser ? C'est complétement irréaliste. Au contraire, le racheteur devrait reprendre la dette, donc cela ferait un surcoût d'au moins 15 milliards d'euros. Personne n'a intérêt à cette reprise insensée.

Non, ce que je dis c'est que la dette ça se solde au moment de la vente avec le produit de la vente (ou alors c'est vendu avec l'entreprise, mais ça vient en déduction de sa valorisation).

Une boite qui vaut 20 milliards avec 15 milliards de dette se vendra 5 milliards net. 

Posté le 06 mai 2019 à 22h40 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
jinge333 a écrit
 Non, ce que je dis c'est que la dette ça se solde au moment de la vente avec le produit de la vente (ou alors c'est vendu avec l'entreprise, mais ça vient en déduction de sa valorisation). Une boite qui vaut 20 milliards avec 15 milliards de dette se vendra 5 milliards net. 

SFR a été racheté en 2014 pour 13 milliards d'euros. Mais avec les pertes d'abonnés et la baisse du chiffre d'affaire, les ventes d'actif déjà réalisées d'actifs 'antennes, SFR FTTH...), il en vaut moins maintenant, peut-être 10 milliards d'euros. Cela ne suffirait pas à rembourser la dette.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Si vous attendiez une évolution de la boutique Free Mobile, ce serait :
Image vide