Réseaux mobiles, expositions aux ondes et TNT : une année marquée par “de forts accomplissements”

Réseaux mobiles, expositions aux ondes et TNT : une année marquée par “de forts accomplissements”

L’année 2020 n’a pas été facile, mais l’ANFR a répondu présente. L’autorité administrative dresse d’ailleurs le bilan des principales actions menées sur fond de crise sanitaire.

Malgré la crise sanitaire passée par là, 2020 a été “une année de forts accomplissements dans de nombreux domaines”, annonce l’ANFR. L’autorité administrative a en effet publié son rapport annuel 2020 où elle rappelle ses grandes missions et liste ses principales réalisations, avec toujours pour but d’assurer la continuité des communications sans fil et des diffusions hertziennes sur l’ensemble du territoire.

Avec un budget de 39,3 millions d’euros, l’ANFR a ainsi poursuivi ses interventions pour assurer la couverture mobile, veiller aux bonnes conditions de retransmission de grands événements, résoudre les brouillages ou encore surveiller l’exposition du grand public aux ondes.

Accompagner le déploiement des réseaux mobiles

L’ANFR délivre les autorisations pour les sites utilisés par les opérateurs télécoms. Au cours de l’année 2020, l’autorité administrative a ainsi donné le feu vert pour 4 599 sites 4G et 18 039 sites 5G. Elle indique avoir en outre réalisé 4 938 contrôles de conformité de sites d’émission et effectué 1 462 enquêtes de terrain pour déterminer les causes de brouillages de fréquences.

Le régulateur évoque enfin 3 319 fréquences temporaires autorisées et contrôlées pour assurer le bon déroulement de 16 grands événements (Défilé du 14 juillet, 24 heures du Man, Roland Garros ou Tour de France, par exemple).

Contrôles de l’exposition aux ondes

L’ANFR a notamment pour mission de contrôler l’exposition du public aux ondes électromagnétiques. En avril 2020, elle a ainsi publié une étude annuelle portant sur plus de 3 000 mesures d’exposition aux ondes, une liste des points atypiques recensés en 2019 et un rapport de mesures sur l’exposition aux ondes des expérimentations 5G. En mars 2020, des tests ont été effectués dans la gare de Rennes pour caractériser l’exposition du public aux futurs réseaux 5G dans la bande 26 GHz.

Sans oublier l’installation de capteurs autonomes pour suivre l’évolution de l’exposition aux ondes à Marseille et Nantes, au printemps 2020. De tels capteurs ont aussi fait leur apparition à Paris en novembre 2020 et à Bordeaux en décembre 2020.

Contrôles du DAS

L’ANFR est aussi chargée de veiller au bon respect de la législation en matière de DAS sur les smartphones. Afin d’informer le public, un rapport sur les mesures effectuées en 2019 sur 74 smartphones a été publié en avril 2020. 94 contrôles de DAS ont été faits en 2020, avec à la clé 9 défauts de conformité et 3 retraits du marché.

Ces contrôles ont d’ailleurs abouti à une amende administrative pour la société HMD Global, que l’on retrouve derrière les smartphones Nokia, suite à un dépassement de DAS tronc. Sans oublier d’évoquer l’acquisition, en décembre 2020, d‘un banc de test afin de renforcer son expertise.

Expérimentations dans la 5G

L’autorité administrative rappelle par ailleurs les mesures 5G dans la bande 26 GHz déployée à titre expérimental sur le site de Nokia à Nozay, réalisées en janvier 2020. D’autres ont été effectuées sur le même site en juin 2020, soit quelques mois avant le lancement commercial de la 5G, mais dans la bande 3,4-3,8 GHz.

Surveiller la TNT

Concernant la TNT, l’ANFR indique avoir reçu 1 300 courriers de réclamation et avoir traité 92 000 appels de téléspectateurs à travers son centre d’appels (informations dans 24 % des cas, problèmes sur le réseau TNT dans 47 % des cas et interférences avec la 4G dans 29 % des cas).

Dans cette même logique d’accompagnement, mais en plus récent (février 2021), le site dédié à la réception de la TNT a fait peau neuve.