SFR augmente automatiquement la facture de certains abonnés box

SFR augmente automatiquement la facture de certains abonnés box

Avec la rentrée, SFR reprend ses bonnes habitudes avec une nouvelle augmentation automatique de forfait pour certains abonnés à ses offres fixe.

Vos usages et besoins évoluent et nous voulons que vous puissiez profiter encore plus de votre box” explique l’opérateur au carré rouge. Certains abonnés à l’une de ses offre fixe ont reçu durant le mois d’août un nouveau courrier avec une surprise : une augmentation de 3€ sur leur forfait.

Courrier partagé sur Twitter par @LeCorrecteurX

Pour justifier cette hausse de tarif, l’opérateur explique intégrer les appels illimités vers les mobiles en France, une technique déjà utilisée par sa marque low-cost RED, mais aussi par Bouygues Telecom. SFR laisse cependant cette fois le choix à ses abonnés, en leur indiquant qu’il est possible de conserver son offre actuelle, en se rendant sur une page spécifique.  Rappelons également que, conformément à la loi, il est possible de résilier sans frais votre abonnement sans frais jusqu’à 4 mois après la réception du courrier.

Ce que dit la DGCCRF

Selon la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes, les opérateurs ont le droit d’augmenter le prix des forfaits en respectant deux conditions. La première : prévenir un mois avant par courrier ou courriel. La seconde : l’amélioration de l’abonnement doit concerner seulement des services ayant trait aux télécoms comme les SMS illimités, plus de data ou un meilleur débit. En revanche, ils ne peuvent en aucun cas augmenter le prix du forfait pour une autre raison comme “une option musique, option télé, abonnement à un livre”. Ici, SFR est donc dans les clous. En cas d’augmentation pour un autre motif, l’abonné peut signaler cette hausse de forfait sur la plate-forme SignalConso mise en place par la Répression des fraudes. Sa situation sera alors examinée. Lors du lancement de la plate-forme, l’autorité a affirmé que les entreprises ayant reçu plusieurs signalements sans réagir seront dans leur viseur.