Amazon Alexa : les utilisateurs sur écoute, pour améliorer les performances de l’intelligence artificielle

Amazon Alexa : les utilisateurs sur écoute, pour améliorer les performances de l’intelligence artificielle

Une enquête réalisée par Bloomberg révèle que les utilisateurs de l’assistant vocal Alexa sont sur écoute. Des employés d’Amazon les écoutent pendant neuf heures par jour.

Une récente enquête de Bloomberg a mis en lumière les quelques milliers d’employés d’Amazon chargés d’écouter les utilisateurs de l’assistant vocal Alexa, intégré dans les enceintes connectées Echo ou le player de la Freebox Delta, mais également disponible sur smartphone et tablette grâce à des applications mobiles. Pendant 9 heures par jour, ces employés écoutent et retranscrivent des extraits audio, enregistrés après la fameuse requête « Alexa ». Il s’agit de s’assurer que l’intelligence artificielle a bien compris la requête et de faire remonter toute mauvaise interprétation.

Voilà qui n’a pas tardé à faire dresser quelques oreilles, surtout avec les inquiétudes autour de la vie privée. D’autant plus que l’appareil est toujours à l’écoute dans l’attente de la requête et qu’il peut se déclencher de manière accidentelle, en ayant l’impression d’être sollicité. L’enquête de Bloomberg précise que seul « un très faible échantillon des enregistrements » est analysé et que le nécessaire est fait pour en restreindre l’accès, sachant que les données sont associées à un numéro de compte, un prénom et un numéro de série d’appareil. Sans compter la possibilité d’entendre des infos potentiellement sensibles telles que des données bancaires. L’enquête précise que les employés doivent dans ce cas indiquer « données critiques » et passer à l’extrait audio suivant.

Sources : Bloomberg et Le Figaro