Orange se sépare du World Wide Web Consortium pour se concentrer sur les réseaux fixes et mobiles

Orange se sépare du World Wide Web Consortium pour se concentrer sur les réseaux fixes et mobiles

 

Orange a décidé de ne pas renouveler sa collaboration avec le World Wide Web Consortium (W3C) cette année des 30 ans du Web. 

Le W3C est l’organisme définissant les standards du web permettant par exemple la compatibilité des sites entre différentes plate-formes (Ordinateur, Mobile…) ou des services de protection de données personnelles sur internet. Il a été fondé en 1994 par Tim Berners-Lee, l’inventeur du Web. 

Orange faisait ainsi partie des neufs opérateurs télécoms membre de cet organisme depuis 14 ans et a décidé cette année de cesser d’y participer. L’opérateur historique y siégeait ainsi au même titre que Google ou Facebook, avec des opérateurs des 4 coins du monde comme AT&T (Etats-Unis), China Mobile ou encore Deutsche Telekom (Allemagne). Un représentant de l’opérateur a déclaré à l’Express "Nous avons décidé en début d’année de ne pas renouveler notre cotisation au W3C et de recentrer nos engagements sur le coeur de notre métier.". On peut donc estimer qu’Orange a décidé de se concentrer sur des technologies de réseau mobile et fixes (comme le déploiement de la fibre optique ou le développement de la 5G). 

L’opérateur semble donc préférer s’occuper des moyens d’accès à internet plutôt que de ce que contiennent ses câbles de fibre optique. Un choix qui n’a pas été commenté officiellement par le W3C, ni par le secrétaire d’état au numérique.

Source : L’Express