Reprise des chaînes BFM et RMC : “On ne peut pas céder au diktat de Free” dénonce Alain Weill

Reprise des chaînes BFM et RMC : “On ne peut pas céder au diktat de Free” dénonce Alain Weill

Ce matin avait lieu une conférence de presse l’Altice-SFR pour présenter le bilan 2018 et les perspectives pour les années à venir. Lors de la séance de questions, Alain Weill, le PDG de SFR, a été interrogé sur le conflit actuel qui l’oppose à Free. Pour rappel, Altice-SFR réclame 6 millions d’euros à l’opérateur de Xavier Niel pour la reprise des chaînes gratuites de la TNT, BFM TV, RMC Découverte et RMC Story, ainsi que le replay et BFM Business. Free n’a cependant pas coupé les flux de ces chaînes gratuites puisque dans leurs conventions avec le CSA, il est indiqué qu’elles doivent être diffusées sur les réseaux ADSL et fibre.

Alain Weil a alors répondu : «on ne peut pas céder au diktat de Free, cela remettrait en cause les accords déjà signés avec Bouygues et Canal». Un diktat qualifié de «discriminatoire puisque Free rémunère les services proposés par TF1 et M6». Rappelons toutefois que la situation actuelle n’a rien à voir avec la contrat de reprise signé entre Free et TF1 puisque celui-ci intégrait de nouvelles chaînes (TF1 +1, TMC +1, TF1 4K, actuellement disponibles sur la Freebox) ainsi que des avant-premières et d’autres contenus en replay.

Le PDG de SFR a également indiqué qu’il s’agissait d’un sujet business entre les chaînes et les opérateurs qui a commencé il y a 2 ans avec le conflit avec TF1. Il a assuré que " notre vision est solide, la TNT sera marginale dans 10 ans. Nous voulons valoriser notre offre non linéaire"

Sources : Le Parisien, Génération Câble