Iliad/Free : la politique d’égalité salariale hommes-femmes porte ses fruits

Iliad/Free : la politique d’égalité salariale hommes-femmes porte ses fruits

 

Le groupe Iliad a levé le voile sur le score obtenu à l’index d’égalité femmes-hommes présenté en novembre 2018, permettant d’évaluer les différences de rémunération dans chaque entreprise.

A travail égal, salaire égal. Il y a 5 mois, le gouvernement a demandé aux entreprises de présenter, pour la première fois, leur résultat constaté sur les potentiels écarts de rémunération entre les hommes et les femmes, d’après un barème spécifique publié par décret du 9 janvier 2019.

Sur la base de cinq indicateurs, les entreprises de plus de 1000 salariés sont dans l’obligation de publier au 1er mars 2019 le score obtenu, en sachant qu’un score supérieur à 75 points sur 100 est révélateur d’une politique de rémunération sans écart, alors qu’un score inférieur à 75 points implique des engagements sur des actions correctrices.

Les entités de plus de 1000 salariés d’Iliad ont ainsi publié leurs résultats, lesquels sont tous supérieurs aux scores attendus, "ce qui est harmonieux avec la politique salariale attentive et cohérente du groupe", fait savoir Iliad. 

Plus précisément, les métiers de l’UES Iliad (Iliad, Free SAS, Free Mobile, Free Infrastructure, Free Réseau, Assunet) ont obtenu un résultat de 76 points pour un effectif de 3714 collaborateurs. "La politique d’égalité salariale mise en place a porté ses fruits, puisqu’aucun écart de rémunération n’a été constaté. Il est à constater un léger avantage en faveur des femmes", indique un communiqué.

S’agissant des métiers de l’assistance technique (Protelco) et les centres de contact (MCRA, Centrapel, Qualipel, Equaline, Certicall) , aucune inégalité salariale n’ a été également observée. "Grâce à une politique salariale équilibrée et attentive, les centres de contacts démontrent aussi que le Groupe veille à ce que le traitement des rémunérations soit parfaitement équitable et distinct de toute notion de sexe ou de situation personnelle. Si les postes de management sont encore beaucoup occupés par des hommes, la présidente est une femme et un accompagnement dédié à repérer les talents féminins et les accompagner vers des postes du comité de direction permet de renforcer le management féminin", commente le groupe de Xavier Niel. Et d’ajouter avoir toujours mis en œuvre conformément à ses valeurs, une démarche de valorisation des talents sans distinction. Cette politique d’égalité salariale va ainsi se poursuivre.