Fibre optique : Orange récupère un bout de RIP, l’AMEL gagne du terrain

Fibre optique : Orange récupère un bout de RIP, l’AMEL gagne du terrain

Le département de la Haute-Vienne vient de choisir Orange pour le déploiement de la fibre optique sur une partie du RIP du territoire. L’AMEL chamboule une nouvelle fois les réseaux d’initiative publique.

Initiée par l’Etat fin 2017, la démarche AMEL permet de faire appel à un opérateur privé pour compléter le réseau d’infrastructures numériques sur des territoires jusqu’à présent couverts par des réseaux d’initiative publique. Dans ce cadre, à la demande du Département, le Syndicat Mixte Dorsal, en charge du déploiement, a lancé à regret, une consultation en novembre dernier. Trois mois plus tard, la collectivité a décidé de confier à Orange  "le fibrage d’une partie de la Haute-Vienne (65.000 prises), en complément notamment de la couverture déjà réalisée sur fonds publics (35.000 prises)", rapporte Le Populaire du Centre. Parmi les candidats, figuraient également Bouygues et Covage. Vainqueur, l’opérateur historique prévoit un investissement compris entre 70 et 100 millions d’euros. Objectif, accélérer le déploiement et fibrer totalement le territoire d’ici 2024 tout en réduisant le délais de raccordement. En réaction, des voix s’élèvent quant à cette décision. « Ce que va faire Orange ? Investir au fur et à mesure de ses capacités financières en visant d’abord le plus rentable » a martelé notamment Jean-Marie Bost (élu LR et président de Dorsal).

Ce scénario n’est pas sans rappeler, la DSP récemment résiliée dans les Hautes-Alpes, Alpes de Haute-Provence et des Bouches du Rhône au profit de l’AMEL. Une nouvelle orientation radicale y a été entreprise en raison de la lenteur du déploiement du réseau FTTH sur le RIP déjà engagé et confié en 2015 à Altitude Infrastructure et sa filiale PACT Fibre. Après consultation, le déploiement de la fibre a ainsi été confié à SFR Collectivités. Le retard y est considérable bien qu’il n’incombe pas l’opérateur d’infrastructure. Seulement 2 125 prises ont été livrées contre une prévision de 49 000 prises. C’est donc aujourd’hui de plus en plus une réalité, L’AMEL bouscule les RIP.