Freezone S'inscrire

5G : Huawei bientôt écarté au Royaume-Uni ?

 

Le Royaume-Uni rejoint les pays s’interrogeant sur les risques présentés par l’utilisation des équipements réseau de Hauwei dans le cadre du déploiement de la 5G.

Huawei blacklisté dans plusieurs pays

Depuis la chasse à la sorcière lancée par les États-Unis, sur fond de suspicion d’utilisation par le gouvernement chinois à des fins d’espionnage, Huawei pourrait être plus ou moins écarté du déploiement de la 5G dans plusieurs pays à travers le monde. Citons l’Allemagne, l’Australie, la France, le Japon et l’Ukraine. L’opérateur Orange, par exemple, ne fera pas appel à l’équipementier réseau chinois pour la construction de son réseau 5G.

Le Royaume-Uni affiche aussi ses inquiétudes

Et voilà qu’un autre pays vient allonger la liste. C’est lors d’un déplacement en Ukraine que Gavin Williamson, ministre britannique de la Défense, a affiché ses inquiétudes. D’après des propos rapportés par The Times, il déclarait avoir « de graves et très vives inquiétudes au sujet de la fourniture par Huawei du réseau 5G en Grande-Bretagne ». Et d’ajouter que « c’est quelque chose qu’il faudrait examiner de très près". Cet écartement du déploiement de la 5G au Royaume-Uni s’est déjà illustré en début de mois avec l’opérateur britannique BT. Celui-ci a indiqué vouloir arrêter de faire appel à Huawei pour ses infrastructures.

On peut se demander quel sera le prochain pays à afficher sa méfiance vis-à-vis de Huawei, lui qui ambitionne justement d’être leader sur le marché de la 5G.

Source : Le Figaro

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (4)
Posté le 09 janvier 2019 à 16h13

Il faut lécher les bottes à papa Trump et faire comme lui... Le brexit approche !!

Posté le 09 janvier 2019 à 19h03

Incroyable !! 

Posté le 10 janvier 2019 à 09h27

Il est vrai que les USA ne peuvent pas écouter les communications quand le coeur de réseau n'est pas américains. Ca doit les gêner beaucoup...

Entre espionnage chinois (avéré, j'en suis certain) et espionnage américain (très avéré, n'est plus à démontrer) : voilà le vrai coeur du débat.

A qui faire le plus confiance ? je n'ai pas les éléments pour réellement prendre position sur la question. Mais dans tous les cas, ces espionnages me déranges (euphémisme) d'où qu'ils viennent !!

Posté le 10 janvier 2019 à 15h20

1 de plus après les USA, l'Australie, le Japon, l'Allemagne et bientôt la France (si, si, bientôt)....

Bref, Huawei ? Non, merci ! embarassed

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Qu'attendez-vous de la nouvelle "révolution" à venir chez Free Mobile ?