5G : Huawei bientôt écarté au Royaume-Uni ?

5G : Huawei bientôt écarté au Royaume-Uni ?

 

Le Royaume-Uni rejoint les pays s’interrogeant sur les risques présentés par l’utilisation des équipements réseau de Hauwei dans le cadre du déploiement de la 5G.

Huawei blacklisté dans plusieurs pays

Depuis la chasse à la sorcière lancée par les États-Unis, sur fond de suspicion d’utilisation par le gouvernement chinois à des fins d’espionnage, Huawei pourrait être plus ou moins écarté du déploiement de la 5G dans plusieurs pays à travers le monde. Citons l’Allemagne, l’Australie, la France, le Japon et l’Ukraine. L’opérateur Orange, par exemple, ne fera pas appel à l’équipementier réseau chinois pour la construction de son réseau 5G.

Le Royaume-Uni affiche aussi ses inquiétudes

Et voilà qu’un autre pays vient allonger la liste. C’est lors d’un déplacement en Ukraine que Gavin Williamson, ministre britannique de la Défense, a affiché ses inquiétudes. D’après des propos rapportés par The Times, il déclarait avoir « de graves et très vives inquiétudes au sujet de la fourniture par Huawei du réseau 5G en Grande-Bretagne ». Et d’ajouter que « c’est quelque chose qu’il faudrait examiner de très près". Cet écartement du déploiement de la 5G au Royaume-Uni s’est déjà illustré en début de mois avec l’opérateur britannique BT. Celui-ci a indiqué vouloir arrêter de faire appel à Huawei pour ses infrastructures.

On peut se demander quel sera le prochain pays à afficher sa méfiance vis-à-vis de Huawei, lui qui ambitionne justement d’être leader sur le marché de la 5G.

Source : Le Figaro