La police des télécoms lance le “tableau de bord des expérimentations 5G en France”, Free aux abonnés absents

La police des télécoms lance le “tableau de bord des expérimentations 5G en France”, Free aux abonnés absents

Après son plan de bataille pour faire de la France un leader de la 5G, l’Arcep publie son tableau de bord des expérimentations. Orange, SFR et Bouygues sont omniprésents. 

Logique. Dans le cadre du lancement cette année de son guichet "pilotes 5G", l’Arcep donne la possibilité à l’ensemble des acteurs, opérateurs, industriels, start-up, d’anticiper l’arrivée de la 5G, en la testant en condition réelle via des autorisations d’utilisation de fréquences dans les bandes pressenties pour la 5G, et à titre transitoire. On le savait, Orange, SFR et Bouygues ne veulent pas manquer le coche et multiplient les tests dans des villes pilotes. L’occasion pour le régulateur de publier un tableau de bord des expérimentations 5G en France "présentant de manière détaillée les expérimentations en cours ou achevées, sous la forme d’un panorama de l’ensemble des cas d’usages testés, d’une carte de France des expérimentations 5G, et d’un rappel sur la disponibilité des nouvelles bandes de fréquences 5G (3,5 GHz et 26 GHz)."

Dans son panorama, l’Arcep présente ainsi des informations détaillées sur l’ensemble des villes concernées, en faisant le point sur chaque opérateur et chacun de leurs objectifs sans oublier les technologies utilisées. Et le constat est sans appel pour Free, l’opérateur ne participe à aucune expérimentation bien qu’il commence à déployer discrètement ses antennes 5G. Mais pas de panique pour Xavier Niel, le fondateur d’Iliad a déclaré en juin dernier que « comme tout le monde on veut le faire mais le sujet c’est d’avoir le spectre et les fréquences nécessaires.» 

Pour rappel, plus de 90% des sites de Free Mobile dans les zones denses sont raccordés en fibre, une stratégie de raccordement quasi-systématique en FTTH constituant un "élément essentiel pour le lancement" de ses offres 5G, a-t-il fait savoir. Free se place donc dans les starting-blocks en ce qui concerne les grandes agglomérations, bien qu’il ne participe pas au guichet "pilotes 5G" du régulateur.