Insolite : une organisation satanique abandonne les poursuites contre Netflix pour plagiat

Insolite : une organisation satanique abandonne les poursuites contre Netflix pour plagiat

<>

Diffusée depuis fin octobre la série "Les nouvelles aventures de Sabrina" à la sauce Netflix cartonne. Sabrina une demie sorcière originaire de Salem, côtoie l’église de la nuit qui vénère Satan. Dans la série, Satan est représenté sous les traits d’un homme bouc. C’est à partir de là que les problèmes ont commencés. Le fait d’avoir utilisé la statut d’un homme bouc représentant Satan avait suscité le mécontentement d’une organisation prénommée le Temple Satanique. Car la statue de Satan utilisé par Netflix ressemble quasiment parfaitement à celle de l’organisation satanique. Cette dernière avait donc entamé une action en justice pour plagiat, car la statut de l’organisation est un monument protégé par des droits d’auteur et réclamait une compensation de 50 millions de dollars.

Comme le montre l’image ci-dessus, la ressemblance entre Satan dans Les Nouvelles Aventures de Sabrina et le Baphomet du Temple Satanique est bien présente : mi-bouc, mi-homme, un pentacle et deux doigts levés. Autant dire que Lucien Greaves, fondateur de l’organisation, n’a pas vu d’un bon œil cette reprise et l’avait fait savoir dans un communiqué diffusé à ses 11 000 abonnés sur Twitter.

"Effectivement, nous avons lancé une action en justice à propos de l’appropriation faite par Les Nouvelles Aventures de Sabrina de l’image de notre monument dans la promotion d’un divertissement représentant des rites sataniques risibles."

La plateforme de SVOD et le Temple Satanique ont réussi à trouver un accord, qui oblige Netflix à créditer dans le générique des épisodes déjà tournés, tous les éléments uniques de la statue créée par le Temple Satanique, la suite des accords restent assujettis à la confidentialité de l’accord.